AUTOMOBILE 2021

Ce qui va changer en 2021 pour les automobilistes

14 décembre 2020

Parce que 2020 touche à sa fin, il est temps de se pencher sur l’avenir de la voiture. Sorties prévues, évolutions de la législation, nouvelles zones à faibles émissions, salons auto majeurs… que nous réservent les mois à venir en matière d’automobile ?

Alors que la pandémie de coronavirus ne semble pas près de s’achever, les constructeurs maintiennent les sorties de nouveaux modèles, notamment électriques.

Voici donc les bonnes nouvelles qui nous attendent en 2021… ainsi que les autres !

L’évolution de la législation en 2021

Si elle a bien été envisagée quelques mois, la taxe au poids ne verra finalement pas le jour en 2021. 

L’État préfère continuer sur la même voie que ces dernières années en augmentant progressivement le malus pour les véhicules les plus polluants, tout en diminuant les primes incitatives à l’achat de véhicules écologiques.

Quelques chiffres concrets sur les taxes automobiles en 2021

Le saviez-vous ?
 Un véhicule électrique (taux de CO2 ⩽ 20g/km) facturé moins de 45 000 euros se verra assorti d’un bonus de 6 000 euros à partir du 1er juillet 2021, contre 7 000 à l’heure qu’il est. De la même manière, les voitures coûtant de 45 000 à 60 000 euros verront leur bonus baisser à 2 000 euros à cette même date (vs 3 000 euros actuellement) puis à 1 000 euros au 1er janvier 2022. Retrouvez toutes les informations sur les bonus en suivant ce lien : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14391

Le malus maximal s’élèvera à 40 000 euros, contre 20 000 actuellement pour les véhicules les plus polluants. Si vous envisagez l’achat d’une voiture hybride rechargeable, la prime ne sera plus que de 2 000 euros, contre 3 000 aujourd’hui.

Quant à la taxe au poids, elle n’est pas annulée, mais simplement reportée. Elle devrait entrer en vigueur dès 2022, mais ses conditions ne sont pas encore connues.

La place de la voiture en ville

Les limites de circulation dans les centres-villes se multiplient sur tout le territoire français. Sept métropoles supplémentaires devraient mettre en place des zones à faibles émissions, où la circulation est restreinte en fonction des vignettes Crit’Air des véhicules.

Les métropoles d’Aix-Marseille, de Montpellier, de Nice, de Strasbourg ou de Rouen sont notamment concernées.

Ces nouvelles mesures s’inscrivent dans une politique de mobilité repensée par le gouvernement pour être plus écologique. Celle-ci prévoit également un plan vélo qui vise à populariser l’usage de la petite reine, en particulier pour les trajets domicile-travail, par l’installation de nouvelles pistes cyclables et la mise en place d’aides à l’achat.

Le nombre de bornes publiques de recharge de véhicules électriques devrait être amélioré pour répondre aux besoins des automobilistes qui ont d’ores et déjà franchi le pas.

Vers le retour des salons auto en 2021

Déprogrammés à cause de la pandémie de coronavirus, les salons mondiaux pourraient bien faire leur retour dans le calendrier automobile 2021 si les conditions sanitaires s’améliorent.

Certains, comme le salon de Genève, prévoient pour le moment une édition sans public qui serait davantage dédié aux professionnels du secteur. Les amoureux des belles autos devraient alors se contenter de les admirer au fil de conférences et de présentations online.

D’autres salons, comme celui de Détroit ou de New York, devraient bien avoir lieu, mais plutôt en automne qu’au début de l’année.

L’édition 2020 du Mondial de l’Automobile ayant été annulée, il faudra attendre 2022 pour assister au prestigieux rendez-vous sur le sol français.

Organisé sous forme de biennale en alternance avec le salon de l’automobile de Munich, il aura lieu cette année sur le sol allemand, au mois de septembre selon les prédictions actuelles.

La naissance de nouveaux constructeurs

L’évolution du marché automobile en faveur d’une conduite plus écologique devrait également entraîner la création de nouvelles marques de voitures en 2021.

Volvo a par exemple annoncé la naissance de Polestar, sa division électrique qui fonctionnera selon le même modèle que Tesla, avec des boutiques de présentation, mais aussi des possibilités de commande en ligne.

Ayant vu le jour en 2020, la nouvelle marque sportive française Lesage Motors devrait lancer la production de son étonnant quadricycle biplace presque intégralement « fait main ». Il sera disponible en deux versions, l’une dotée d’un moteur à essence et l’autre électrique.

Les voitures qui devraient voir le jour en 2021

 Commençons par l’électrique. Le secteur de l’hybride et du rechargeable devrait être marqué par la sortie de plus d’une quinzaine de SUV, haut de gamme comme grand public.

Ce type de véhicule sera, à n’en pas douter, la tendance automobile forte en 2021. À commencer par la Volkswagen ID.4, un modèle qui a la particularité de proposer une autonomie de plus de 500 km.

Cette dernière devrait très vite être concurrencée par la Nissan Ariya, un nouveau SUV compact aux lignes futuristes, et l’Audi Q4 e-Tron aux finitions haut de gamme.

Le constructeur historique Tesla a également annoncé la sortie de son Model Y, qui rivalisera avec la Lexus UX 300e, la BMW iX ou la Mercedes EQA. Côté français, le crossover Citroën ë-C4 semble très attendu, de même que la Dacia Spring, qui s’annonce aussi abordable que technologique.

Et les modèles sport ? Le haut de gamme devrait voir l’arrivée de la Huracan Sterrato, étonnant concept porté par Lamborghini, qui associe des performances sportives de premier plan et un fonctionnement tout-terrain à quatre roues motrices.

Elle devra partager le marché avec de nombreux modèles exclusifs et racés qui feront rêver les amateurs de belles cylindrées. Plus accessible, l’Alfa Romeo Giulia GTAm se distingue par sa conception ultra sport avec un aileron imposant et un arceau.

Du côté des berlines et des citadines, l’avenir s’annonce bien plus calme. La plupart des constructeurs n’ont pas présenté de nouveaux modèles et préfèrent consacrer leurs efforts au développement des gammes actuelles.

C’est notamment le cas de Fiat qui a dévoilé fin 2020 la nouvelle déclinaison de la 500 en 100 % électrique.

 

Voilà tout ce qui s’annonce pour les mois à venir. Et vous, avez-vous prévu de changer de voiture ? D’opter pour un modèle électrique ? Dites-nous tout sur les réseaux sociaux… ou en consultant nos professionnels Norauto !