Vélotaf

Envie de passer au « Vélotaf » pour cette année ?

06 septembre 2018

Se rendre au travail à vélo, beaucoup ont tendance à s’en faire une montagne, et la montagne à vélo, ça rebute ! Pourtant, appliquer quelques règles simples peut faire de vous un adepte du « vélotaf ».

En cette rentrée, « Chacun sa Route » enfourche la petite reine pour vous aider à faire des économies. Gagnez du temps et de l’argent, tout en préservant l’environnement. En selle !

 

Trouvez le meilleur trajet

Vélotaf

Spoiler : ce n’est pas forcément le plus court !

Pensez d’abord « sécurité » au moment de choisir votre route, et privilégiez les pistes cyclables s’il y en a. Celles-ci vous permettront de rouler sereinement, surtout si vous débutez le vélo en ville.  N’hésitez pas également à faire des repérages avant votre premier vrai trajet. Cela vous permettra d’éviter une montée trop importante, ou au contraire de profiter d’une descente bienvenue.

Bien entendu, libre à vous d’imaginer un trajet retour différent. En particulier pour éviter que la superbe descente ne se transforme en décourageante montée !

Côté timing, une fois votre circuit établi, faites un essai le week-end avant de vous lancer pour de bon. Vous aurez ainsi une idée du temps que cela va réellement vous prendre. Et lorsque vous serez bien à l’aise sur votre vélo, pourquoi ne pas varier les trajets ? Après tout, le vélo c’est aussi la liberté !

 

Démarrez le vélotaf en douceur

Lors de vos débuts, ne forcez pas : vous ne participez pas à un contre-la-montre ! Au contraire, roulez tranquillement et faites bien attention à tout ce qui vous entoure. Profitez d’ailleurs des feux rouges, des panneaux stop ou cédez-le-passage pour reprendre votre souffle. Inutile d’essayer de vous faufiler dans le trafic en prenant des risques ou en commettant des infractions…

Rouler « cool » vous évitera aussi coups de chaud et transpiration. Arriver au boulot trempé(e) de sueur ne sera agréable ni pour vous, ni pour vos collègues. Dans un premier temps, pensez à prendre des vêtements de rechange et à laisser un déodorant au bureau !

 

Equipez-vous correctement

Vélotaf

Un bon équipement est primordial pour une expérience « vélotaf » réussie.

En cas de pluie, prévoyez des vêtements imperméables qui vous couvrent jusqu’aux genoux. Dans la mesure du possible, privilégiez des matières respirantes pour ne pas mourir de chaud après quelques coups de pédales. Pensez aussi à équiper votre vélo de garde-boues s’il n’en a pas de base.

Pour transporter vos affaires, sacs et/ou ordinateurs vous avez le choix : des paniers avant/arrière ou des sacoches, il y en a pour tous les goûts. Nombre de vélos de villes sont d’ailleurs déjà équipés de paniers avant, rétractables ou non. Pensez-y au moment de l’achat !

Pour votre sécurité, procurez-vous un casque ! Son port n’est pas obligatoire en France, mais c’est une protection précieuse en cas de choc. Il peut également s’avérer être un atout contre le froid ou la pluie. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles au look très sympa, pour rouler avec style.

 

Pensez à l’éclairage

En vélo, bien voir et bien être vu(e) est indispensable ! Si vous partez tôt ou rentrez tard, vous pourriez être amené(e) à rouler dans le noir pendant l’hiver. À la bonne vieille lampe à dynamo se sont ajoutées de nombreuses solutions : les lampes à piles, ou encore les batteries rechargeables. La tendance actuelle est aux LEDS (Light Emitting Diode), peu gourmandes en énergie et à la durée de vie beaucoup plus longue.

Pensez également aux éléments réfléchissants pour votre vélo (pédales, cadre, rayons…) et vos sacs ou vos vêtements. L’idéal reste la veste à bande réfléchissante, pour être vu(e) de loin par tous les usagers.

 

Protégez votre vélo

Vélotaf

Vous avez trouvé votre trajet, adapté votre rythme et équipé votre vélo ? Vous voilà prêt à rejoindre la joyeuse bande des « vélotaffeurs » ! Alors faites-en sorte que l’expérience ne tourne pas court et protégez votre vélo du vol.

Pour garder longtemps votre nouvel outil de travail, privilégiez les antivols en « U » solides. Attachez votre vélo à un point fixe en faisant passer votre antivol dans la roue ET dans le cadre. Enfin, n’hésitez pas à rajouter un autre antivol à la seconde roue pour la protéger également.

 

Derniers conseils de bon sens

– Contre les mauvaises surprises, prévoyez une chambre à air de secours et une mini pompe à pied pour éviter de rentrer… à pied justement !

– Entretenez régulièrement votre vélo, notamment en graissant chaîne et axes pour éviter de vous fatiguer inutilement… ou de l’entendre grincer.

 

C’est le moment de vous lancer dans le vélotaf !

Alors motivé(e) pour passer au « vélotaf » ?

Voici 4 arguments qui devraient achever de vous convaincre :

– Avec le vélotaf, vous faites un geste pour le climat en réduisant votre empreinte carbone.

– Vous économisez sur l’essence, le prix du parking et l’entretien de votre voiture.

– Le vélotaf vous permet de gagner de précieuses minutes en vous libérant des embouteillages.

– Et en plus vous gardez la forme !

 

BONUS : Le regard admiratif de vos collègues à votre arrivée, ça n’aura pas de prix !

 

Le vélotaf est une première étape ! Pour découvrir les autres alternatives de la mobilité, c’est ici.