Développement durable

Top 10 des raisons de se rendre à l’école ou au travail en vélo ou trottinette

Chaque année, le nombre de vélos ou de trottinettes augmente sur les routes. Que ce soit pour préserver l’environnement ou améliorer leur santé, on voit de plus en plus d’usagers utiliser des modes de transport alternatifs pour se déplacer. Voici toutes les raisons de se rendre à l’école ou au travail en vélo ou en trottinette.

1. Se montrer éco-responsable

Le secteur des transports représente 33 % de l’énergie consommée en France, et 39 % des émissions de gaz à effet de serre. Parmi les différents transports, c’est la route qui arrive en tête avec une part de 80 % des consommations du secteur. Il est urgent de faire baisser ces chiffres pour préserver la qualité de l’air et les ressources de notre planète. En choisissant un mode de transport alternatif pour aller au travail, que ce soit un vélo mécanique, un VAE ou une trottinette, vous réduisez considérablement votre impact sur l’environnement.

2. Faire des économies

Selon l’Insee, les Français consommaient en moyenne 3 700 euros par an en 2017 pour leur voiture, soit 11 % de leur budget total. D’autres organismes comme l’ACA estiment ce chiffre à plus de 6 000 euros. De l’achat d’un véhicule à son entretien, en passant par l’assurance ou le carburant, les coûts sont élevés et pèsent lourd dans le budget annuel des particuliers. En choisissant de vous rendre au travail en vélo par exemple, vous faites considérablement baisser la facture. Un coût à l’achat beaucoup plus faible, un entretien facilité, une assurance économique, voilà autant d’arguments qui peuvent vous pousser à sauter le pas. De plus, de nombreuses aides existent au sein des entreprises pour favoriser l’utilisation du vélo. Vous pouvez souvent vous faire rembourser la moitié de votre forfait de location de vélo en libre-service, ou profiter du forfait mobilités durables mis en place par l’État. Pour l’achat d’un vélo électrique, vous avez aussi droit à une aide des collectivités territoriales et à un bonus vélo de la part de l’État, sous conditions.

3. Participer au changement

La France ne se classe qu’en 25e position des pays européens où le vélo est le plus utilisé, avec seulement 2,7 % de l’ensemble des déplacements. Selon l’ADEME, l’Agence de la transition écologique, la création d’infrastructures dédiées, la transformation du réseau routier et l’accompagnement au changement des pratiques représentent de formidables opportunités en termes d’emplois et d’économie. En privilégiant le vélo ou la trottinette pour vous rendre au travail ou emmener vos enfants à l’école, vous devenez un véritable acteur du monde de demain.

4. Faire du sport

L’Organisation mondiale de la Santé préconise 2 h 30 d’activité d’endurance d’intensité modérée par semaine. Si vous utilisez un vélo pour vous rendre au travail ou accompagner vos enfants à l’école, vous avez de grandes chances d’atteindre ce quota. En effet, il vous suffit de pédaler 15 minutes matin et soir tous les jours pour respecter les recommandations de l’OMS. De nombreuses études ont prouvé que la pratique d’une activité sportive réduit considérablement le risque de maladies cardiovasculaires ou de cancer. En plus d’être un avantage pour vous, c’est aussi un bon moyen de faire baisser les dépenses de santé publique.

5. Être maître de son temps

Finies les heures à être bloqué dans les bouchons pour rejoindre le travail ou déposer les enfants à l’école. En vélo, vous remontez tranquillement la file de voitures à l’arrêt, un grand sourire aux lèvres. Ce temps gagné vous permet de vous lever plus tard, de profiter d’un moment en famille autour d’un petit-déjeuner ou de vous consacrer à vos loisirs le soir. Vous n’êtes pas tributaire de la situation routière et connaissez exactement votre temps de trajet entre domicile et école ou travail. Autre argument de choix, oubliée la galère pour trouver un stationnement. Un antivol dans votre sac, un lampadaire et le tour est joué !

6. Améliorer sa concentration et sa productivité

Commencer la journée par une séance d’activité physique est bénéfique pour le corps, mais aussi pour l’esprit. En allant au travail ou à l’école en vélo, vous mettez en route vos fonctions cardiaques et pulmonaires, ce qui contribue à mieux oxygéner vos cellules, notamment au niveau cérébral. Ainsi, vos capacités cognitives sont immédiatement à leur meilleur niveau, entrainant une plus grande concentration et une productivité accrue. Comme toutes les activités physiques, le vélo ou la trottinette permettent d’augmenter la sécrétion d’endorphines, qui ont un effet direct sur le stress et l’anxiété.

7. Montrer le bon exemple

En accompagnant vos enfants à l’école en vélo ou en trottinette, vous leur inculquez de bonnes habitudes. Ils seront plus enclins à privilégier ce mode de déplacement s’ils voient leur modèle parental l’utiliser. Ainsi, vous les éduquez au monde de demain en les initiant aux transports alternatifs. Vous participez à la création de futurs citoyens respectueux de l’environnement. Autre avantage, vous leur donnez le goût de l’effort et des activités physiques, indispensables au développement physique, psychique et cognitif chez l’enfant et l’adolescent.

8. Profiter des infrastructures

Depuis 2018, l’État a mis en place un « plan vélo », par l’intermédiaire du ministère de la Transition écologique. Parmi les principales priorités, le financement d’infrastructures pour permettre aux communes de développer le réseau cyclable sur leur territoire et faciliter les déplacements à vélo ou en trottinette des usagers. Parallèlement, le programme « AVELO » prévoit sur tout le territoire le cofinancement de différentes actions ayant pour but de promouvoir le vélo : créations de postes de chargés de mission vélo, vélo-école, ateliers d’autoréparation…

9. Éviter les transports en commun

En vélo, plus de problème de retard de train ou de bus, d’horaires inadaptés, de correspondance ou de ticket mal composté ! Vous savez exactement combien de temps vous est nécessaire pour rejoindre l’école ou le travail. Autre bonne raison de privilégier le vélo, vous êtes à l’air libre et ne risquez pas de vous retrouver serré dans un métro bondé ou debout dans le bus à essayer de ne pas tomber à chaque freinage.

10. Appartenir à une communauté

Outre le fait d’être un hashtag à la mode sur les réseaux sociaux, le « Vélotaf » désigne un mode de vie et un état d’esprit propre à ceux qui utilisent le vélo pour rejoindre le travail. Les vélotaffeurs se reconnaissent et se respectent. On se salue quand on se croise, on entame la discussion au feu rouge, on échange des astuces avec ses collègues de travail… C’est une véritable communauté qui se crée et se transforme chaque jour, accueillant sans cesse de nouveaux membres. Sur les forums ou lors d’évènements, on parle trajet, matériel ou accessoires. Chacun y va de son anecdote pour faire évoluer le groupe, toujours dans un esprit écoresponsable et sport-santé.
Et vous, quand est-ce que vous devenez vélotaffeur ?

Dans le même thème...

Comment choisir sa trottinette électrique ? Guide d’achat

Lire la suite

Accessoires Vélos : Avez-vous pensé à tout ? 

Lire la suite

Comment entretenir son VAE / sa trottinette électrique ?

Lire la suite