Vélo à assistance électrique

Vélo à assistance électrique : prenez une pédale d’avance !

05 juillet 2018

Juillet, c’est le mois du Tour de France. Alors forcément, on parle vélo ! Quelle bonne idée de profiter du soleil, des vacances, de cette petite brise chaude qui caresse le visage pour se remettre en selle… Et si vous aimez le vélo, mais moins les efforts (n’est pas champion-ne de la petite reine qui veut), le Vélo à Assistance Électrique est fait pour vous !

Le VAE, kesako ?

Écologique, économique, rapide, le Vélo à Assistance Électrique séduit de plus en plus de cyclistes de tout âge.

S’il est avant tout, comme son nom l’indique, un vélo, le VAE a aussi un moteur, alimenté par une batterie.

Son fonctionnement est simplissime : vous pédalez, le moteur s’actionne ; vous cessez, le moteur s’arrête lui aussi !

Faut-il un permis ou une assurance ?
Et non. Le VAE est considéré comme un vélo classique, il ne requiert donc pas d’âge minimum, de permis de conduire ou de carte grise. Et bien sûr, vous pouvez emprunter les pistes cyclables.

La petite reine électrique, un succès royal !

En 2016, plus de 605 000 VAE ont été achetés en Allemagne, 270 000 aux Pays-Bas, où le vélo est roi, et 134 000 en France. En 2017, ce chiffre avait presque doublé dans notre pays : quel succès !

Le VAE, moins d’effort, plus de confort !

Côté puissance, il n’y a pas photo : le VAE développe 250 watts contre 100 watts pour un cycliste moyen sans assistance électrique.

Bye bye vents contrariants, montées poussives, arrivées en nage… avec le VAE, tout ça ne devient plus qu’un mauvais souvenir. Et tout est plus simple : vous repartez illico après chaque arrêt, dans les côtes vous avez des sensations de champion-ne, vous transportez facilement un enfant ou toutes vos emplettes du marché.

25 km/h maxi : vrai ou faux ? Bon à savoir

Sur un VAE, l’assistance cesse de fonctionner lorsque la vitesse dépasse 25 km/h, donc principalement en descente, mais cela ne ralentit pas le vélo pour autant au-delà.

Le Vélo à assistance électrique est bon pour la santé…

Et oui, stop aux idées reçues qui laisseraient entendre que le VAE est avant tout un vélo favorisant l’oisiveté… pour ne pas dire la paresse.

Le moteur ne supprime pas l’action du cycliste, il ne s’actionne que si le pédalier tourne… vous pédalerez donc toujours, mais avec une plus grande facilité.

Les VAE proposant de trois à six niveaux d’assistance, c’est vous qui dosez l’effort à fournir.
Vous restez en forme donc ! L’assistance électrique permet de plus à des personnes à la condition physique plus délicate de continuer à profiter du vélo (notamment les seniors).

… Et pour l’environnement !

Le VAE demande juste un peu d’électricité pour recharger la batterie. Rien à voir donc avec les nuisances d’une voiture à essence ou même d’un scooter.

À la ville comme à la campagne

En milieu urbain, le VAE vous épargne les embouteillages et la recherche interminable d’une place pour se garer.

Et avec une batterie dont l’autonomie atteint 90 km (selon modèle et usage), on peut même aller au travail toute la semaine et flâner le week-end en famille ou entre amis.

Le VAE sait aussi se faire plus sportif. Avec un modèle tout chemin, vous allez booster vos balades, sur route comme en pleine nature.

Côté innovation, ça va vite aussi !

Qui a dit que le vélo électrique était lourd ? Progrès techniques et nouveaux matériaux font des nouveaux VAE des modèles de légèreté : 15 à 20 kg au lieu de 30 kg ou plus.

Qui a dit que sur le vélo électrique, ce ne sont pas les pneus qui sont à plat, mais la batterie ? La majorité des modèles sont équipés désormais de nouvelles batteries de type Lithium-ion. Performantes, légères et recyclables, elles peuvent être rechargées jusqu’à 1 200 fois et offrent un niveau d’autonomie de 35 à 90 km.

Et l’entretien alors ?

On l’a dit, le VAE est un vélo (presque) comme les autres… donc sans entretien spécifique et coûteux.

Huiler la chaîne, vérifier les freins, contrôler la pression des pneus, s’assurer du bon serrage des roues, du guidon et de la potence, et bien sûr nettoyer à l’eau savonneuse (mais pas de jet à haute pression)… vous avez fait le tour !

La chaîne, les pignons, les plaquettes de freins, plus sollicités, nécessitent simplement une vérification plus régulière. Il est d’ailleurs conseillé de faire ces vérifications rapides après chaque sortie sportive, notamment sur des chemins de terre.

Les motorisations et les batteries doivent quant à elles être suivies par le détaillant/magasin où vous avez acheté votre vélo.

Avec nos VAE, le vélo a de beaux jours devant lui !

Urbain pour les trajets courts en ville ; cyclotouriste pour les balades familiales et les balades “plaisir” ; pliant et facile à emmener dans le coffre d’une voiture ou dans les transports en commun ; tout chemin pour les balades nature et sportives… Il existe forcément un VAE qui vous ressemble.
La gamme WAYSCRAL de Norauto (1er vendeur de VAE en France) répond à toutes vos attentes et propose de 3 à 6 niveaux d’assistance, en fonction de votre forme et de vos besoins/usages.,

Fiable, pratique, économique, avec le Vélo à Assistance Électrique prenez une longueur d’avance et profitez du grand air tout l’été… et toute l’année !

Vous ne souhaitez pas vous équiper tout de suite ? Profitez des vacances pour tester ce cyclisme réinventé : des VAE sont à louer dans de nombreuses villes et de nombreux sites touristiques.

PRIME DE L’ÉTAT > NOUVEAUTÉ 2018

 Jusqu’à 200€ remboursés pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) *.

Retrouvez les NOUVEAUTES VAE et accessoires en magasin et sur norauto.fr

*selon les conditions prévues par la réglementation.

 

Pourquoi ne pas utiliser le VAE pour faire du vélotaf ? Toutes les infos sur le vélotaf sont ici !