rouler au bioéthanol

Ma bonne résolution 2019 : rouler au bioéthanol !

04 janvier 2019

 

 

En 2019, que diriez-vous de faire rouler votre voiture avec un carburant moins cher et moins polluant ? Bonne nouvelle, il est possible de rouler au bioéthanol !

Essence d’origine végétale alliant vertus économiques et écologiques, le bioéthanol présente de nombreux atouts pour limiter ses dépenses autant que les émissions de gaz à effet de serre.

Et si vous passiez à la betterave ?

 

Le carburant d’origine végétale, ça roule déjà !

Au Brésil, un tiers des voitures roulent déjà au bioéthanol grâce à la canne à sucre. Aux Etats-Unis, l’éthanol se fait avec le maïs. Et en France, les betteraves qu’on voit en tas le long des routes du nord ne servent pas toutes à sucrer nos cafés : elles deviennent, après fermentation et distillation, de l’alcool éthylique… donc de l’éthanol !

Aujourd’hui, on estime que 10 millions de véhicules essence sont d’ores et déjà techniquement compatibles avec l’éthanol. De plus en plus de Français s’orientent vers ce carburant, ce n’est pas sans raison.

 

Une belle économie pour la voiture…

rouler au bioéthanol

Certes, le bioéthanol entraîne une surconsommation de carburant d’environ 20%… mais comme il se paie entre 50 et 75 centimes à la pompe, le calcul est rapide et le gain moyen atteint 600 euros pour 10 000 kms : voilà une belle, très belle économie !

 

… Et aussi pour la planète !

rouler au bioéthanol

Énergie plus propre, le bioéthanol permet de diminuer de 60% les émissions nettes de gaz à effet de serre. De plus, il est 100% renouvelable, contrairement au pétrole qui se crée en 58 millions d’années. On gagne du temps !

À noter cependant, le gros bémol de l’éthanol : la culture de ce carburant vert nécessite d’immenses surfaces agricoles et d’énormes quantités d’eau : surtout pour le maïs… Alors, vive la betterave !

 

Le saviez-vous ?

En France, le Bioéthanol est déjà présent dans tous les carburants essence :

  • à hauteur de 5 % dans le SP95 et le SP98
  • jusqu’à 10 % dans le SP95-E10
  • et jusqu’à 85 % dans le Superéthanol E85, mélangé à de l’essence sans plomb 95.

 

Rouler 100% bioéthanol, c’est possible !

Autrefois réservé à quelques rares motorisations compatibles, le bioéthanol peut aujourd’hui être utilisé dans la plupart des voitures à essence : soit en achetant un véhicule dit “Flexfuel” équipé dès l’origine (les grandes marques le proposent déjà, sans surcoût à l’achat) ; soit en installant un boîtier de conversion, appelé kit E85.  Positionné au niveau du moteur, ce boîtier électronique permet d’injecter la bonne quantité de carburant en fonction de la proportion d’éthanol présente dans le réservoir.

Depuis décembre 2017 et l’homologation officielle du kit, les ventes du bioéthanol ont bondi de + 43% les 8 premiers mois de 2018… une accélération spectaculaire !

Aujourd’hui, 3 marques de boîtier sont homologuées par l’Etat : BioMotors, FlexFuel et ARMEngineering.

 

Achat vite amorti et aides fiscales à la clé !

Un boîtier homologué coûte de 700 à 1 500 euros, selon le modèle de voiture, pose comprise et garantie jusqu’à 3 ans… un investissement amorti en moins d’un an pour les plus gros rouleurs.

De plus, dans certaines régions, PACA, Grand Est, Hauts-de-France, les avantages fiscaux sont de la partie :  carte grise gratuite ou à -50%, possibilité pour les sociétés de récupérer 80 % de la TVA, aides au financement du boîtier… Ça vaut le “coût” de se renseigner !

 

Pour faire le plein de E85, faut-il rouler loin ?

rouler au bioéthanol

L’éthanol E85 est aujourd’hui disponible dans plus de 1000 stations-services en France. Et avec l’objectif annoncé d’atteindre 10% de bioéthanol dans l’offre carburant d’ici 2020, le réseau devrait encore s’étoffer.

En attendant, voici les stations le proposant aujourd’hui :

www.bioethanolcarburant.com/le-bioethanol-et-vous/trouver-une-station-e85/

 

Bon à savoir

Un véhicule équipé éthanol d’origine ou d’un boîtier peut, si besoin, rouler indifféremment au SP98 et SP95, SP95-E10 ou Superéthanol E85, en toute proportion et dans un seul et même réservoir. Aucune crainte de la panne sèche donc !

 

Rouler au bioéthanol : des plus… et un peu de moins !

Les + : prix très bas à la pompe, boîtier de conversion vite amorti, entretien identique et agrément de conduite préservé.

Les – : réseau de distribution réduit (mais qui augmente), incertitudes sur la taxation future, culture nécessitant d’immenses surfaces agricoles.

 

Moins cher et moins polluant, le bioéthanol est-il un premier pas vers la voiture plus verte que nous attendons tous ? Il mérite en tout cas qu’on s’y intéresse de près.

Toujours dans l’optique de rouler plus propre et moins cher, découvrez nos 9 conseils de conduite économique ici !

 

Ethanol ou pas… Bonne année et bonne route 2019 !