conduite économique

La conduite économique : 9 astuces pour rouler moins cher et plus propre !

06 septembre 2018

Chaque année, une voiture rejette 3 fois son poids en substances polluantes ! Raison de plus pour adopter des réflexes qui réduisent votre consommation et ménagent votre budget. Mieux conduire… mais aussi mieux se conduire ! Voici 9 clés/astuces à avoir en tête pour une conduite économique.

 

  1. Bien choisir son véhicule

Naturellement, il doit être adapté à l’usage que vous en faites ! Inutile de rouler en monospace ou en gros SUV si vous vous déplacez seul(e) ou à 2 la plupart du temps… Si vous choisissez un nouveau véhicule, optez pour un modèle peu polluant. Pour cela, la vignette écologique Crit’Air (obligatoire dans les zones environnementales en France visibles sur www.crit-air.fr) est un excellent indicateur puisqu’elle classe les véhicules de 0 à 5 (du moins polluant au plus polluant).

 

  1. Soigner l’entretien

Un véhicule mal entretenu consomme plus (jusqu’à 25%) et pollue donc davantage. Pour préserver la planète et votre porte-monnaie, faites un entretien régulier : vérification des niveaux, pression des pneus, contrôle du moteur, diagnostic pollution…

Une solution tout compris : le PASS entretien Norauto mensualisé, à découvrir ici

 

  1. Vérifier votre chargement

Avez-vous besoin de chaînes neige toute l’année ? Non, bien sûr ! Allégez donc au maximum votre véhicule. Pensez aussi à démonter vos barres de toit après utilisation : leur seule présence augmente votre consommation de 10%. Et, faut-il le préciser, au-dessus de 50 km/h fermez les vitres… C’est aussi par là que les économies s’envolent !

 

  1. Utiliser raisonnablement la climatisation

conduite économique

C’est un confort qui coûte cher : 10% de consommation en plus sur route et 15% en ville ! Ce qui implique aussi des rejets supplémentaires de CO2. Pourquoi ne pas l’arrêter si la chaleur est supportable ? Vous pouvez aussi limiter l’écart entre température intérieure et extérieure : votre clim fonctionnera alors en mode éco !

 

  1. Rouler cool pour une conduite économique !

Entre une conduite calme et une conduite nerveuse, la différence de consommation peut atteindre 40%, sans parler de l’usure mécanique de votre véhicule qui sera plus importante ! Coté vitesse maxi, pour un trajet de 100 km sur autoroute, rouler à 120 km/h au lieu de 130 km/h ne vous fait « perdre » que 4 minutes et vous économisez 1 litre de carburant… C’est à méditer, non ?

 

  1. Pratiquer l’éco-conduite

Cette dimension éco-responsable de la conduite auto fait partie de l’épreuve du permis de conduire depuis 2009.

 

En voici les grands principes :
• Pour accroître votre vitesse, appuyez sur l’accélérateur franchement et stabilisez votre allure au plus vite.

  • Changez de rapport à bas régime (dès 2 500 tr/min pour une voiture essence, dès 2 000 tr/min si vous roulez au diesel).
  • Maintenez une vitesse stable et circulez sur le rapport le plus élevé possible. Sur une ligne droite en agglomération, roulez à 50 km/h en 4ème. Et au-delà de 70 km/h, passez la 5ème (ou la 6ème le cas échéant).
  • Vous devez ralentir ? Relâchez l’accélérateur au plus tôt pour bien anticiper la manœuvre.
  • Respectez les distances de sécurité : vous éviterez les freinages et accélérations qui génèrent une surconsommation de carburant.
    • Ménagez votre voiture en roulant doucement sur les 2 premiers kilomètres (un moteur froid consomme beaucoup plus) et coupez le moteur en cas d’arrêt prolongé. Si votre véhicule est équipé du « start and stop », c’est parfait : ce système réduit votre consommation de 10 à 15%, notamment en ville.

 

  1. Utiliser au maximum le régulateur de vitesse

Sur route ou autoroute, lorsque le trafic le permet, enclenchez votre régulateur de vitesse : il régulera aussi votre consommation… et vous préservera des flashes des radars !

 

  1. Rouler avec votre GPS

conduite économique

Choisir l’itinéraire le plus court, le plus fluide, c’est la meilleure façon de consommer moins. En vacances comme pour vos trajets habituels, utilisez votre navigateur : il optimisera vos déplacements et vous évitera les embouteillages, facteurs de surconsommation… et de stress !

 

  1. Savoir laisser la voiture au garage

En ville, les trajets sont plus courts… Si vous pouvez les faire à pied, en vélo ou en transports en commun, n’hésitez pas. Privilégiez aussi les nouvelles solutions comme l’autopartage, le covoiturage : vous réduirez vos frais de déplacement et votre empreinte carbone. Vous pouvez également associer plusieurs moyens de transport : rouler en vélo jusqu’au parking relais pour ensuite prendre le métro ou le tram… C’est ce qu’on appelle l’intermodalité !

 

La conduite « économique » n’a maintenant plus de secret pour vous ! Mais peut-être souhaitez-vous aller plus loin ?

Sachez qu’il existe des stages de formation à l’éco-conduite. Pendant une journée, avec un intervenant formateur en sécurité routière, vous alternerez formation théorique et pratique.

L’objectif ? Adopter un meilleur comportement sur la route, consommer moins de carburant et limiter le risque d’accident.

Retrouvez ces formations en suivant ce lien

 

Parce qu’il faut bien commencer quelque part, retrouvez nos astuces pour se rendre au travail autrement ici ! Alors, vous démarrez quand ?