quitter l'autoroute

Et si on quittait l’autoroute pour le trajet des vacances ?

01 juillet 2019

Nous vivons tous cette séquence régulièrement : alors que l’on vient d’entrer notre destination sur le GPS, il nous prévient souvent que « cet itinéraire contient des routes à péages » avant de poursuivre par « voulez-vous les éviter ? ». Machinalement, nous appuyons prestement sur NON avant d’enclencher la première et de démarrer. Et si pour une fois nous répondions OUI, et si nous osions quitter l’autoroute ?

Et si nous allions voir plus loin que la gare de péage et l’aire de repos ? Allez, suivez-nous, voici 4 excellentes raisons au moins de le faire à votre tour !

 

Voyager dans le temps

Après tout, si certains collectionnent les vieilles voitures, pourquoi ne pas replonger dans les routes plus anciennes ? Éviter l’autoroute c’est retourner sur les traces des vacanciers d’antan, qui empruntaient la Nationale 7, chère à Charles Trenet, pour descendre dans le sud.

Rouler sur les nationales et départementales, c’est se retrouver sur un réseau routier bien antérieur à celui des autoroutes. C’est aussi découvrir des villages typiques dont vous ignoriez sans doute l’existence, admirer le patrimoine historique, ici un pont, là un château ou des vestiges romains… quel contraste avec le monde aseptisé et uniforme de l’autoroute !

 

Faire des économies

Quitter l’autoroute, c’est aussi dire au revoir aux péages ! En 2019, un Paris-Marseille vous coûtera 55,60€, un Paris-Nice 77,10€ et un Lille-Nice culmine à 101,10€ ! Et c’est sans compter le carburant qui est plus cher sur autoroute que partout ailleurs.

Une enquête de l’association de consommateurs CLCV* montre que le gazole y est 12,5 cts plus cher que le prix moyen du gazole sur l’ensemble du réseau. Et comme sur les nationales et départementales vous roulez moins vite, votre consommation de carburant baissera automatiquement …et votre budget carburant d’autant !

*http://www.clcv.org/nos-enquetes/prix-du-carburant-sur-les-autoroutes.html

 

Manger mieux

Si certaines aires d’autoroute essayent de faire la part belle aux produits locaux, l’offre de restauration y est assez identique, que vous vous trouviez à Strasbourg, Bordeaux… ou aux portes de la Méditerranée.

Que ce soit pour pique-niquer au bord d’un lac ou d’une prairie ou pour vous attabler à la table d’un restaurant pittoresque, quitter l’autoroute vous permettra de consommer local et dans un cadre beaucoup plus agréable avec une addition moins salée… C’est aussi l’occasion de glaner, au gré de votre route, des spécialités que vous dégusterez ou partagerez à l’arrivée sur votre lieu de vacances ! Bon appétit !

 

Quitter l’autoroute pour prendre son temps

quitter l'autoroute

Prendre « les petites routes », c’est faire sienne la devise « on arrivera quand on arrivera ». Eh oui, contrairement au réseau autoroutier qui permet des temps de parcours assez fixes, pourvu qu’il n’y ait pas d’embouteillage, les nationales et départementales sont pleines de surprises.

Ici c’est un tracteur qui va vous obliger à prendre votre mal en patience, là c’est un paysage à couper le souffle ou un village typique qui vont vous pousser à vous arrêter quelques instants. Quoiqu’il en soit, vous roulerez apaisé, en toute quiétude… en mode vacances quoi !

 

Nous vous avons convaincu ? Votre choix est fait ? Alors avant de prendre la route n’hésitez pas à suivre nos conseils pour éviter d’être trop gêné(e) par le soleil  ou pour rester zen dans les embouteillages.

 

Bon voyage par les petites routes, et bonnes vacances !