drive-in

Fan de cinéma au volant ? 10 infos insolites sur les drive-in !

13 juin 2018

Cinéma et automobile, une longue histoire d’amour ! De « Duel » à « Bullit » en passant par « Drive » ou « Mad Max », les films mythiques où l’automobile joue un rôle majeur sont légion. Mais si la voiture fait le bonheur du 7e art sur l’écran, elle en a aussi fait les beaux jours DEVANT l’écran.
Qui n’a jamais rêvé de voir un film depuis sa voiture dans l’un des Drive-In qui jalonnaient la route 66 aux USA ? Partie intégrante de la culture américaine, les Drive-In ne se sont jamais vraiment implantés en Europe, malgré des tentatives en France à la fin des années 60. Ces cinémas en plein air existent pourtant toujours aux Etats-Unis et font ponctuellement leur réapparition chez nous à l’occasion de l’été. Alors en voiture, achetez votre billet, c’est parti pour 10 infos qui viendront bientôt épater vos amis !

C’était la première séance

Le premier Drive-In s’ouvre en 1933 à Camden dans le New Jersey. Il est l’invention d’un entrepreneur nommé Richard Hollingshead qui voyait son invention comme la combinaison des deux choses les plus chères aux américains, La voiture et le cinéma.

Bien vu !

« Grand » spectacle

Il faut en moyenne une superficie de 5 à 10 hectares (…l’équivalent de 7 terrains de foot !) pour construire un Drive-In, ce qui explique qu’ils se situent le plus souvent en périphérie des grandes villes, et dans les régions rurales du centre des Etats-Unis, où il y a beaucoup de place !

1 sur 4

À son apogée, en 1955, le phénomène Drive-In représentait 4600 écrans sur un total de 18700 aux seuls USA.

2500

À l’époque le plus grand Drive-In se situe à Copigue dans l’état de New-York et peut recevoir 2500 véhicules (même les immenses américaines de l’époque) ! Quant à l’Asbury Park dans le New Jersey il ne peut accueillir « que » 500 voitures mais également 25 avions !!

Viens au ciné, bébé !

Longtemps les américains se sont rendus dans les drive-ins en famille. Pour des raisons évidentes d’économies : on payait par voiture et non par passager ! Mais aussi parce qu’on pouvait y emmener de très jeunes enfants, certains établissements mettant même à disposition des chauffe-biberons !

1967

Le premier Drive-in ciné de France s’est ouvert en 1967 à La Farlède, juste à côté de Toulon, le long de la nationale 97. Comme aux Etats-Unis il proposait plusieurs films par séances. L’expérience durera une dizaine d’années seulement.

325

ll reste aujourd’hui 325 Drive-ins en activité aux Etats-Unis (record mondial) le Canada se situe en seconde position avec 50 écrans. Le plus grand Drive-in en activité peut accueillir 3000 véhicules, le plus petit 36.

Barbecue

De nombreux établissement ont longtemps accepté les Barbecue et même les feux de camp, mais les compagnies d’assurance ont fait pression pour que cette pratique disparaisse, on peut imaginer que quelques voitures sont parties en fumée à l’époque !

Et on l’appellera…

Si vous comptez ouvrir un Drive-in, sachez que le nom le plus répandu est Starlite (ou Starlight). On en compte 10 actuellement aux USA. Mais Skyview est également fort apprécié !

Le drive-in : de 2 à 84 ans !

L’ouverture la plus récente d’un Drive-in date de 2016. Il s’agit du Coyote Drive-in, qui se situe à Lewisville au Texas. Le plus ancien Drive-in encore en activité à été ouvert en 1934, à peine 1 an après le premier. Vous le trouverez à Orefield en Pennsylvanie.

Sources de ces funs facts :

  • « Cent ans d’aller au cinéma – les drive-ins » de François Bordat et Michel Etcheverry aux presses universitaires de Rennes.
  • http://www.driveinmovie.com/

 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’automobile ? Découvrez ici le top 8 des innovations qui ont changé l’automobile.