Sur les traces de Saint Patrick !

18 mars 2019

Avant de prendre la route, révisons un peu notre histoire… Chaque 17 mars depuis 1607, la Saint-Patrick fête l’Irlande et les Irlandais partout à travers le monde sans pour autant être la fête nationale irlandaise.

Mondialement connu sous le nom Saint Patrick, Maewyn Succat fut l’écossais qui présenta une feuille de trèfle aux irlandais au Roc de Cashel, afin de les convertir au christianisme. Représentation de la Sainte Trinité, ce trèfle est devenu l’emblème de l’Irlande.

Si aujourd’hui Chacun sa Route vous y emmène, c’est avant tout pour vous montrer sa beauté sauvage, et la chaleur de son peuple.

 

Première étape : DUBLIN

saint-patrick

Familier(e) ou non avec la conduite à gauche, vous devriez aisément savoir vous diriger dans la capitale irlandaise. Notez que les locaux sont plutôt courtois et indulgents avec les touristes.

Une fois sur place, quelques visites s’imposent. Commencez par un peu de culture en déambulant dans la Trinity College, l’université de Dublin. Inspirée de celles d’Oxford et Cambridge, elle vous séduira par son architecture et son impressionnante bibliothèque, qui vous donnera l’impression d’être à Poudlard. Puis, direction la majestueuse Cathédrale Saint-Patrick, dont le style gothique domine les quartiers sud de la ville.

Culture encore, ne ratez sous aucun prétexte le Musée Guinness, dédié à la plus célèbre des bières irlandaises. Vous serez surpris(e) par la pédagogie à étages du lieu qui vous dit tout sur la fameuse brune, avant de vous accueillir au Gravity Bar. Un bar à 360° qui vous offrira une vue imprenable sur Dublin, le temps de goûter la bière élaborée sur place.

Enfin, finissez cette journée en fêtant la St Patrick dans les ruelles du quartier Temple Bar, et offrez-vous une autre Guinness dans le bar du même nom, une véritable institution. Sur place laissez-vous porter par l’ambiance chaleureuse et les chants repris en chœur par tous.

Bien entendu, nous vous conseillons de consommer avec modération et de dormir sur place. Vous avez un peu de route demain, un peu de repos vous fera le plus grand bien.

 

Deuxième étape : GALWAY

saint-patrick
Pour rallier Dublin à la petite ville portuaire de Galway, il vous faudra compter 2h30. Si la route vous garantit des paysages verdoyants, Galway représente surtout un point de chute central pour vous déplacer facilement vers de nombreux autres sites, comme le Parc National du Connemara dont nous reparlerons plus tard.
Une fois que vous aurez arpenté les ruelles colorées de la ville et aurez déjeuné dans un pub, reprenez la route pour la Sky Road. Cette route, entre ciel, terre et mer, pour certains la plus belle du pays, mélange collines et côtes pour offrir à vos yeux des points de vue exceptionnels. En suivant cette route, vous prendrez de l’altitude pour atteindre un panorama à couper le souffle. Bienvenue au paradis !

Au retour, aventurez-vous dans la forêt de Merlin Woods, située à deux pas de Galway. Intégralement entretenue par l’homme, cette forêt vous ouvre des sentiers balisés bordés de chênes, de sycomores ou encore de pins norvégiens. Guidé par le chant des oiseaux, vous rencontrerez sûrement des écureuils rouges et des renards, et si vous avez de la chance, des chevreuils. En chemin, les ruines de la tour du Doughiska Castle vous offriront une belle rencontre avec l’histoire.

 

Troisième étape : LE CONNEMARA

saint-patrick
Pour commencer cette troisième journée par un lever de soleil sur le Connemara, il vous faudra vérifier l’heure exacte et compter 1h30 de route depuis Galway. Face à un tel spectacle, le proverbe “l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt“ prend tout son sens.

Lorsque vous serez remis de vos émotions, vous pourrez admirer les étendues sauvages, découvrir lacs, rivières, fermes, cottages, petites plages… Bref, tout ce qui fait le charme de l’Irlande telle que nous la rêvons.

Le parc dénombre trois circuits selon si vous aimez ou non la marche. N’oubliez pas que c’est forcément le plus long qui vous permettra d’apprécier pleinement toute la force de ce lieu mythique.

Nous vous invitons également à vous rapprocher du littoral pour rejoindre le joli petit village de Roundstone. Si beaucoup le voient comme le plus beau village du Connemara, son attrait réside essentiellement dans son authenticité. Flânez près du port et vous découvrirez de nombreux bateaux à rames, typiques de l’ouest du pays.

Autre curiosité : le Kylemore Castel. Cette merveille d’architecture coupée du monde fut offerte par un riche marchand de Liverpool à son épouse. Plutôt que de vous raconter sa tragique histoire ici, nous vous conseillons vivement d’en faire une étape majeure de votre voyage.

 

Quatrième étape : BURREN

saint-patrick

Quittez le comté de Galway et emportez vos souvenirs du Connemara jusqu’à Burren. Une heure de route plus tard et vous voilà au cœur du Cavan Burren Park, là où les vestiges archéologiques sont légion.

Le lieu désertique vous offre de magnifiques randonnées chargées d’histoire, dans l’un des lieux les plus fascinants d’Irlande.

Assistez ensuite au spectacle offert par les falaises de Moher. S’étendant sur 8 kilomètres, elles toisent l’océan Atlantique d’une hauteur de 200 mètres. Ressentez la force des éléments, entre rafales de vent et vagues s’écrasant sur les falaises.

Plus au calme, le Château de Bunratty vous transportera au Moyen-Âge grâce à sa tour rectangulaire et ses tourelles crénelées. Notez que les vestiges de ce magnifique château font partie des plus célèbres de l’histoire irlandaise. De plus, il recèle l’une des plus belles collections de meubles médiévaux du pays !

Enfin, immergez-vous dans le folklore au sein de Folk Park. Cette reconstitution grandeur nature d’un village irlandais vous charmera avec ses maisons du moyen-âge à nos jours, son moulin et sa forge.

 

Cinquième étape : De DINGLE à KERRY

saint-patrick

Pour rejoindre la péninsule de Dingle depuis Burren, 3h de voiture seront nécessaires mais rassurez-vous, elles en valent la peine. Son enchaînement de collines qui se jettent dans l’océan vaut à lui seul le détour.

Terre de contrastes, elle mixe le bleu du ciel au vert des prairies, en ajoutant la touche de gris de la roche et le blanc du sable. En suivant cette route, vous atteindrez des villages celtiques dans lesquelles la langue gaélique est encore beaucoup parlée.

Quelle que soit la durée de votre séjour sur place, direction le plus grand parc national d’Irlande : le Parc National de Killarney. Avec 10000 hectares, ce trésor vert abrite pas moins de trois lacs (Muckross Lake, Lough Leane, et Upperlake). Vous y découvrirez également ses quatre montagnes (Purple Mountain, Shehy Mountain, Mangerton Mountain et Torc Mountain). Ne partez pas sans avoir vu les jardins de Muckross, dont la réputation n’est plus à faire !

Lorsque vous reprendrez la route, une autre péninsule vous ouvrira les bras. Réputé pour sa végétation luxuriante et ses panoramas d’exception, l’anneau du Kerry s’étend sur plus de 180 km pour vous faire traverser l’une des plus belles routes d’Irlande.

 

Sixième étape : CORK

saint-patrick

Après le calme des routes de campagne, reconnectez-vous à la civilisation en terminant votre périple par Cork. Avec ses 120 000 âmes, elle est la deuxième ville la plus peuplée d’Irlande.

Ce sera l’occasion de voir de vos yeux le fameux Roc de Cashel, là même ou Saint Patrick convertirait les irlandais à la foi chrétienne. Mais d’autres surprises vous attendent ! Tout d’abord la cathédrale Gothique de Finbarr dont la flèche centrale s’élève à pas moins de 73 mètres. Puis, la plus connue des curiosités de Cork : les 8 cloches de l’église anglicane Sainte Anne. Enfin, prenez le temps de découvrir l’English Market. Cet immense marché anglais couvert vous permettra de savourer ce qui se fait de mieux en terme de gastronomie locale. Pourquoi ne pas ramener quelques souvenirs qui se mangent ?

 

Pour conclure…

Avant de partir, pensez à bien réviser votre véhicule. Si les routes secondaires d’Irlande comptent parmi les plus belles d’Europe, elles n’en restent pas moins des routes rurales. Une route trop étroite par-ci, un chemin un peu cabossé par-là… Appréhendez-les à vitesse réduite, vous profiterez encore plus du charme des paysages. Enfin, faites preuve de patience avec les moutons ! 😉