l'autopartage

L’autopartage, une belle idée… à partager !

30 avril 2019

Le 24 mai, c’est la fête des voisins ! Une belle opportunité de passer un bon moment et d’échanger dans la convivialité et la bonne humeur. Bref de partager… Et pourquoi pas sa voiture ?

Un week-end à la campagne, un rendez-vous business sans stress, une visite surprise à un(e) ami(e), un déménagement inattendu, un meuble de brocante qui va demander de la place… En séduisant 5% de la population française, l’autopartage est un nouveau mode de déplacement alternatif qui apporte une bouffée d’air frais à la mobilité, en répondant à des besoins précis.

Une voiture prête à partir, tout près de chez vous, ce n’est pas le bonheur ?

 

Du covoiturage à l’autopartage !

Si le covoiturage est le « partage » d’un véhicule avec d’autres personnes, gratuitement ou en échange d’une participation aux frais, l’autopartage est encore autre chose.

Idéal pour les trajets ponctuels (courses encombrantes, sorties le soir…) l’autopartage est la possibilité de louer une voiture 1h, 1 journée, voire un week-end de trois jours. C’est donc un moyen de se déplacer le plus simplement du monde, sans se ruiner et en affichant tant qu’à faire une verte sensibilité écologique.

 

On partage en boucle, librement et entre particuliers

l'autopartage

Il faut distinguer les services organisés et la sphère privée, entre particuliers.

– L’autopartage “en boucle”

Version historique de l’autopartage, ce service propose des voitures disponibles dans des stations fixes. L’utilisateur doit réserver le véhicule au préalable, puis le ramener à l’endroit de départ, d’où la boucle !

– L’autopartage en libre-service 24/24

Il ne nécessite aucune réservation et permet de récupérer un véhicule aux endroits signalés par le service. Puis, de le restituer dans un autre endroit signalé. C’est en général sur internet ou avec une application mobile que l’on trouve la voiture à louer. Un smartphone et hop, c’est fait : location et restitution simplifiées, vive la liberté !

– L’autopartage entre particuliers

Les habitants d’un quartier, des voisins, s’organisent directement entre eux en passant par des sites internet dédiés. L’avantage : un tarif attractif et un service présent partout, campagne, banlieue ou ville, par simple échange de clés. Les propriétaires rentabilisent leur voiture et les locataires disposent de véhicules en tout genre : du plus banal au plus improbable. Un carrosse (ou une citrouille) pour faire ses courses, la voiture de James Bond pour un week-end plein de suspense… on peut toujours rêver !

 

Concilier économies et écologie, c’est cool !

En ville notamment, de plus en plus de personnes se rendent au travail à pied, à bicyclette, en bus ou en tramway… Et n’utilisent pas, ou peu, leur voiture. Ils roulent souvent moins de 8 000 km par an et leur voiture devient paradoxalement coûteuse : assurances, impôts, stationnement…

Deux solutions alors : l’utilisateur ne possède plus de voiture et il en loue une uniquement quand il en a besoin. Ou alors, il rentabilise sa voiture en la louant via l’autopartage ! Selon le site Drivy, louer son véhicule en autopartage peut rapporter jusqu’à 800 euros par mois (le coût moyen d’une location étant compris entre 30€ et 56 €). Enfin, une majorité de villes proposant un service d’autopartage offrent en parallèle des abonnements combinés avec les transports en commun à un tarif avantageux.

 

Quid de l’assurance auto ?

Une voiture partagée doit être assurée comme n’importe quel véhicule. La garantie “prêt de volant” habituelle est plus adaptée à un prêt ou au covoiturage. Pour l’autopartage, mieux vaut souscrire un contrat protecteur : la personne au volant peut avoir des habitudes de conduite très différentes du propriétaire habituel.

Si vous louez votre véhicule via un site d’autopartage, les assurances sont généralement adaptées. Elles vous permettent ainsi de préserver votre bonus en cas de sinistre. Renseignez-vous sur les conditions depuis la plateforme. Si vous louez de particulier à particulier en tant que propriétaire, contactez votre compagnie d’assurance pour adapter votre contrat à la location de voiture. Si vous louez en tant qu’utilisateur, demandez au propriétaire du véhicule une attestation de son assureur qui mentionne ce type de contrat.

Pour plus d’informations concernant les assurances auto pour l’autopartage, rendez-vous ICI.

 

On partage partout en France… jusque chez votre voisin !

l'autopartage

Belle idée apparue dès les années 70, l’autopartage s’est aujourd’hui développé dans toute la France et de nouveaux acteurs sont apparus comme DrivyCitiz, OuiCar, Communauto ou Ubeeqo. Alors on s’y met. Et qui sait, la Batmobile pour conduire les enfants au sport ou la Deudeuche rose pour filer avec sa bande en week-end carnavalesque… vous la trouverez peut-être chez votre voisin !

Pratique, économique, écologique… vive l’autopartage !

 

Vous n’êtes pas encore convaincu(e) des bienfaits de l’autopartage ? Dites-vous qu’en 2016*, une voiture en autopartage remplaçait déjà 5 voitures personnelles et libérait 4 places de stationnement. Elle permettait aussi de réduire les émissions d’un abonné d’1,5 tonne de CO2/an. Ça donne à réfléchir non ?

*Source Adème 2016