l'arrêt et le stationnement

L’arrêt et le stationnement : bien reconnaître les différents panneaux

01 mars 2016

Bien que souvent l’arrêt soit autorisé, il ne l’est pas toujours partout… Chacun sa route vous éclaire pour bien reconnaître les panneaux d’interdiction et ne pas se tromper.

 

L’interdiction de s’arrêter ou de stationner

 

l'arrêt et le stationnementLe panneau rond aux contours et à croix rouges avec un fond bleu interdit l’arrêt ou le stationnement dans le sens de la marche, sur la chaussée et sur l’accotement, jusqu’à la prochaine intersection.

Une ligne jaune continue sur le bord de la route suit le panneau précédent et rappelle que vous ne pouvez pas vous arrêter ou stationner.

 

l'arrêt et le stationnementLe panneau rond à fond bleu, aux contours rouges et barré d’une ligne rouge aussi indique qu’il est interdit de stationner dans le sens de la marche, sur la chaussée et l’accotement, au-delà de ce panneau et jusqu’à la prochaine intersection. L’arrêt est quant à lui autorisé.

Le marquage jaune discontinu complète ou remplace le panneau précédent.

 

Les deux panneaux précédents peuvent être accompagnés d’autres panneaux comme ceux se situant ci-dessous. Ils signifient que vous ne pouvez pas vous arrêter ni stationner respectivement après, avant et après et avant ces panneaux.

l'arrêt et le stationnement

Vous pouvez également rencontrer des panneaux qui indiquent que l’arrêt ou le stationnement sont respectivement interdits à gauche et à droite. Ils peuvent aussi interdite l’arrêt ou le stationnement à gauche uniquement ou à droite uniquement. Vous rencontrerez peut-être des panneaux exemptant de l’interdiction certaines catégories de personnes. Parmi elles, les grands invalides civils ou de guerres ou bien les véhicules électriques pendant la recharge de leurs accumulateurs.

Enfin vous rencontrerez aussi les panneaux ci-dessous, qui vous indiqueront l’entrée ou la sortie d’une zone de stationnement interdit.

l'arrêt et le stationnement

 

L’arrêt et le stationnement gênants

Néanmoins tout conducteur doit savoir qu’il ne peut pas stationner ni s’arrêter lorsqu’il s’agit de stationnement ou d’arrêt dangereux ou gênants pour la circulation. Nous pouvons citer comme exemples :

– sur les emplacements réservés ou les voies réservées à la circulation de véhicules tels que les taxis, bus…
– à proximité des signaux lumineux et des panneaux de signalisation.
– sur les ponts, dans les tunnels ou autres passages souterrains.
– à proximité des intersections, des virages, des sommets de côte ou des passages à niveau.
– entre le bord de la chaussée et une ligne continue, dès lors que l’espace séparant le véhicule doublant de la ligne blanche soit suffisant pour ne pas la chevaucher.
– sur un emplacement où le véhicule gênerait l’accès ou le dégagement d’un autre véhicule.

Enfin, vous ne pouvez pas stationner devant les garages et portes cochères, mais vous pouvez vous y arrêter.

 

Maintenant, vous connaissez les différents signaux d’arrêt et de stationnement interdits ou gênants. Pour en connaître plus sur un autre dispositif de circulation, rendez-vous ici !