entretenir sa carrosserie

Entretenir et réparer sa carrosserie : mode d’emploi

20 mai 2017

Votre carrosserie est chaque jour mise à l’épreuve par les rayures, coups de clés ou petits chocs. Ces gestes du quotidien ne font jamais plaisir, notamment si votre voiture est un modèle récent ou bien entretenu.

Le coût des réparations est bien souvent disproportionné, au point où vous pouvez décider de laisser votre voiture dans cet état… Cependant, ces petites griffures et autres coups ne sont pas une fatalité et il existe des astuces pour réparer sa carrosserie !

Chacun sa route vous donne ses conseils pour bichonner vous-même votre carrosserie !

 

Les rayures superficielles sur la carrosserie

entretenir sa carrosserie

Une rayure superficielle ne transperce pas la peinture de votre carrosserie, la seule couche touchée est celle du vernis. Les micro-rayures ou rayures superficielles se voient lorsque les rayons du soleil tapent sur votre voiture. Au toucher, la rayure superficielle ne se sent pas. Ainsi, pour effacer des rayures superficielles, vous pouvez utiliser un efface-rayures. Il s’agit bien souvent d’une pâte ou d’un liquide abrasif. Voici les différentes étapes pour masquer les petites griffures de votre voiture :

Etape 1 : Déposez l’efface-rayure et effectuer de petits cercles à l’aide d’un tampon.  Exercez une pression suffisante pour faire chauffer la matière, sur une courte durée.

Etape 2 : Essuyez avec un autre chiffon propre et sec, en microfibre. Recommencez l’action si besoin.

Etape 3 : Idéalement, finissez avec du polish afin d’obtenir un résultat encore plus efficace (uniquement sur les éléments métalliques ou plastiques peints).

Le polish micro-rayures aide à rénover les surfaces peintes en gommant les défauts dans la surface de la peinture. Le polish rénovateur peintures quant à lui ravive la couleur d’origine des carrosseries vieillissantes, ternies ou rugueuses. Son action peut être renforcée avec l’utilisation d’une version colorée, qui rajoute des pigments de couleurs.

Etape 4 : Lustrez la zone traitée afin que la peinture brille et qu’elle soit protégée dans le temps.

Le lustreur protège et redonne naturellement l’éclat brillant d’origine de votre peinture, métallisée ou non. L’application d’un lustreur permet  de former un bouclier protecteur hautement résistant qui retarde l’encrassement, permettant ainsi d’espacer les lavages.

 

Rayures moyennes à profondes

Les rayures légères ou profondes laissent apparaître une trace blanche ou noir. La particularité de ses rayures est que vous pourrez la sentir en passant votre doigt dessus. La peinture est atteinte et il vous faut traiter rapidement votre carrosserie car la rouille pourrait s’y installer. Voici la méthode à appliquer :

Etape 1 : Nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant. Cette étape est primordiale car elle va garantir la qualité de votre travail. Vous devrez le réaliser entre chaque étape !

 

Etape 2 : Poncez la zone du bord vers le centre en formant des ronds, afin d’éliminer toutes les anciennes couches de peinture et les éventuelles traces de rouille, traces de peinture et d’apprêt. Si nécessaire, faire un traitement anti-rouille à l’aide d’un apprêt. Ensuite, nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant.

 

Etape 3 : Deux possibilités :

– Pour la carrosserie : Posez un mastic de finition pour combler le léger creux causé par la rayure. Il se pose en une couche et une seule fois. Laissez poser 5 minutes puis poncez-le avec un papier abrasif à sec. Ensuite, nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant.

– Pour le plastique : Posez un mastic pour plastique, laissez poser 5 minutes puis le poncer avec un papier abrasif à sec. Posez ensuite un apprêt pour plastique.

Après avoir appliqué le mastic et une fois sec, soit environ 5 minutes, poncez avec un papier abrasif à sec puis nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant.

 

Etape 4 : Protégez les surfaces environnantes à l’aide d’un ruban de masquage. Pour permettre une adhérence idéale il faut faire un traitement préalable de la surface à l’aide d’un apprêt. Appliquez-le en plusieurs couches fines, la première pour l’accroche, la seconde horizontalement, la 3ème verticalement. Laissez poser 5 minutes entre 2 applications. Après environ 10 minutes de séchage (10 minutes au toucher, 1h30 à coeur), poncez à l’eau en utilisant du papier-verre presto de grain 1000 puis nettoyer la surface une nouvelle fois à l’aide d’un dégraissant.

– Pour les surfaces en plastique, utilisez un apprêt transparent.

– Utilisez un apprêt de la couleur de votre carrosserie afin de garder une harmonie. Il n’existe pas d’apprêt bleu, ni de vert. Il vous faudra choisir en fonction de l’intensité des couleurs. On va prendre un apprêt blanc pour du bleu clair, du gris pour le bleu moyen et du noir pour bleu marine. De même pour la couleur verte.

 

Etape 5 : Plusieurs solutions s’offrent à vous selon l’ampleur des dégâts :

– Rayure légère, appliquer la peinture en stylo. Appliquez la peinture à l’aide d’un fin pinceau (autre que celui fourni) pour un résultat plus optimal sur les rayures très fines. L’application se fait en 3 couches. Temps de pose de 10 minutes.

– Rayure profonde, appliquer la peinture en bombe. L’application se fait en 3 couches. Pour éviter des transitions peu esthétiques avec la peinture d’origine, pulvérisez la peinture en partant de la zone à retoucher jusqu’à la zone masquée. Le temps de séchage entre chaque couche est de 10 minutes minimum, et 1h30 maximum. Attention, il faut bien protéger les autres zones de votre véhicule. Cela permettra d’éviter que lorsque vous utilisez la bombe, que la peinture se projette sur d’autres zones.

entretenir sa carrosserie

A noter : 

– La température d’application idéale se situe entre 15 et 25° (température idéale 20°).

– Faites un test préalable sur du papier journal, la distance de vaporisation se situe entre 25 et 30 cm.

– Avant chaque application, bien agiter l’aérosol pendant 2 minutes obligatoirement.

– Après usage, purgez la valve en vaporisant bombe inversée (à peu près 5 secondes).

– Le temps de séchage dépend de la température et de l’humidité ainsi que l’épaisseur de la couche appliquée.

Il est important de prendre en compte le code couleur de votre véhicule. En effet, chaque constructeur possède ses propres couleurs de peinture et chaque teinte est référencée suivant un code couleur constructeur qui sera situé à différents endroits sur votre auto, selon la marque de votre véhicule.

Etape 6 : Les peintures à effet métallique doivent impérativement être protégées avec du vernis incolore bicouche après un temps de séchage de 30 minutes minimum. Cette étape est nécessaire pour éviter que les particules d’aluminium de la peinture métallique ne soient attaquées par les influences environnementales ou météorologiques. L’application du vernis se fait en 3 couches. Retirez le ruban de masquage après durcissement du vernis, soit 2 heures minimum après l’application du vernis.

 

Etape 7 : Après 24h, appliquer un polish rénovateur avec un chiffon doux et sec. Laissez sécher et essuyer avec un chiffon en microfibre ou coton. Ne pas utiliser de polish sur du plastique.

Enfin, lustrez. Le lustreur protège et redonne naturellement l’éclat brillant d’origine de votre peinture, métallisée ou non. L’application d’un lustreur permet de former un bouclier protecteur hautement résistant qui retarde l’encrassement, permettant ainsi d’espacer les lavages.

 

Réparer sa carrosserie : trous et gros impacts

Lorsque votre carrosserie présente un trou à combler, c’est signe de gros travaux de rénovation. Il faut reconstituer la carrosserie et la peindre. Mais si cela demande plus de temps, tout n’est pas perdu pour autant !

Etape 1 : Nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant. Cette étape est primordiale car elle va garantir la qualité de votre travail. Vous devrez le réaliser entre chaque étape !

 

Etape 2 : Poncez la zone du bord vers le centre afin d’éliminer toutes les anciennes couches de peinture et les éventuelles traces de rouille, traces de peinture et d’apprêt. (Si nécessaire, effectuer un traitement anti-rouille). Ensuite, nettoyer la zone à traiter avec un dégraissant.

 

Etape 3 (uniquement pour les zones en plastique) – Protégez les surfaces environnantes à l’aide d’un ruban de masquage. Pour permettre une adhérence idéale il faut faire un traitement préalable de la surface à l’aide d’un apprêt. Appliquez le en plusieurs couches fines, la première pour l’accroche, la seconde horizontalement, la 3ème verticalement. Laissez poser 5 minutes entre 2 applications.

Après environ 10 minutes de séchage (10 minutes au toucher, 1h30 à coeur), poncez à l’eau en utilisant du papier-verre presto de grain 1000 puis nettoyer la surface une nouvelle fois à l’aide d’un dégraissant.

 

Etape 4 : Cette étape consiste à combler le trou. À cet effet, utilisez le non-tissé en fibre de verre et le découper à la dimension souhaitée en prévoyant un léger débordement (3 à 4 cm). La feuille doit être imbibée.  Avant de mettre le non-tissé en place, il est nécessaire d’appliquer la résine sur les bords de l’impact à combler.

Ensuite, posez le mastic de rebouchage fibre de verre, avec un durcisseur. Prendre la quantité de mastic nécessaire et la mélanger énergiquement avec  ( 3% ) de durcisseur. Le couvercle du mastic possède 2 bulles doseurs afin d’obtenir un dosage parfait.

Posez-le en 3 couches. Poncez toujours entre 2 applications. Egalement, laissez poser 5 minutes après chaque couche. Après l’application des 3 couches, poncez à la main en utilisant du papier-verre avec un grain de 600. Ensuite, nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant.

 

Etape 5 : Posez le mastic polyester. Il permet de combler les légers enfoncements et redonner la forme initiale à de la tôle. Cette première couche n’aura pas un fini optimal, mais ce n’est pas son rôle. Prenez la quantité de mastic nécessaire et mélangez-là énergiquement avec 3%  de durcisseur. Le couvercle du mastic possède  bulles doseurs afin d’obtenir un dosage parfait.

Choisir la bonne couleur de mastic :

– Gris et brun : Ils sont neutres et vous pourrez les utiliser peu importe la couleur de peinture appliquée ensuite.

– Blanc et clairs : Ils donneront une teinte plus éclatante à la peinture que vous appliquerez ensuite, surtout pour les couleurs vives comme le rouge.

– Noir et brillants : Ils donneront seront idéals pour les peinture métal de type chrome, or…

Après avoir appliqué le mastic et une fois sec, soit environ 5 minutes, poncez avec un papier abrasif à sec puis nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant.

 

Etape 6 – Posez le mastic de finition. Il se pose en une couche et une seule fois, et sert à parfaire la finition. Il peut être utilisé avec durcisseur ou non. Ce mastic existe également en bombe, dont l’application est plus facile. Puis, poncez la zone au papier abrasif sec. Ensuite, nettoyez la zone à traiter avec un dégraissant.

 

Etape 7 – Protégez les surfaces environnantes à l’aide d’un ruban de masquage puis appliquer l’apprêt. L’application se fait en 3 couches. Laissez poser 5 minutes entre 2 applications. Appliquez-le en plusieurs couches fines, la première pour l’accroche, la seconde horizontalement, la 3ème verticalement. Après environ 10 minutes de séchage (10 minutes au toucher, 1h30 à coeur), poncer à l’eau en utilisant du papier-verre presto de grain 1000 puis nettoyer la surface une nouvelle fois à l’aide d’un dégraissant.

Utilisez un apprêt de la couleur de votre carrosserie afin de garder une harmonie. Il n’existe pas d’apprêt bleu, ni de vert. Il vous faudra choisir en fonction de l’intensité des couleurs. On va prendre un apprêt blanc pour du bleu clair, du gris pour le bleu moyen et du noir pour bleu marine. De même pour la couleur verte.

 

Etape 8 – Appliquez la peinture en bombe. L’application se fait ainsi en 3 couches. Pour éviter des transitions peu esthétiques avec la peinture d’origine, pulvérisez la peinture en partant de la zone à retoucher jusqu’à la zone masquée. Le temps de séchage est de 30 minutes minimum.

 

A noter : 

– La température d’application idéale se situe entre 15 et 25° (température idéale 20°).

– Faites un test préalable sur du papier journal, la distance de vaporisation se situe entre 25 et 30 cm.

– Avant chaque application, bien agiter l’aérosol pendant 2 minutes obligatoirement.

– Après usage, purgez la valve en vaporisant bombe inversée (à peu près 5 secondes).

– Toujours tenir l’aérosol droit (pas a 90° ni vers le bas)

Il est important de prendre en compte le code couleur de votre véhicule. En effet, chaque constructeur possède ses propres couleurs de peinture et chaque teinte est référencée suivant un code couleur constructeur qui sera situé à différents endroits sur votre auto, selon la marque de votre véhicule.

Etape 9 – Les peintures à effet métallique doivent impérativement être protégées avec du vernis incolore bicouche après un temps de séchage de 30 minutes minimum. Cette étape est nécessaire pour éviter que les particules d’aluminium de la peinture métallique ne soient attaquées par les influences environnementales ou météorologiques. L’application du vernis se fait en 3 couches. Retirez le ruban de masquage après durcissement du vernis, soit 2 heures minimum après l’application du vernis.

 

Etape 10 – Après 24h, appliquez un polish rénovateur avec un chiffon doux et sec. Laissez sécher et essuyer avec un chiffon en microfibre ou coton. N’utilisez pas de polish sur du plastique. Enfin, lustrez.

 

Voilà, maintenant vous connaissez les tuyaux pour entretenir votre carrosserie vous-même ! Cela s’applique bien sur aux éléments de petite taille, qui peuvent donc être réparés chez soi.