couleur de voiture

A chacun(e) sa couleur de voiture !

09 avril 2019

Bleue ? Rouge ? Non verte… Et si on disait grise ? Choisir sa couleur de voiture pourrait ressembler à un casse-tête, mais en fait bien souvent les automobilistes ont déjà leur préférence. Le plus important en effet, c’est qu’elle nous plaise.

Et si vous hésitez encore, voici pour vous les avantages et les inconvénients des différentes couleurs ou encore les préjugés qui y sont parfois liés…

Petit passage en revue de l’arc en ciel automobile !

 

Choisir le gris pour la revente n’est pas une obligation !

couleur de voiture

Si 75% des voitures neuves sont actuellement blanches, grises ou noires, ce n’est pas forcément par manque d’originalité. Il y a bien souvent une autre raison : plus neutres, ces couleurs sont censées ne pas pénaliser la revente du véhicule.

D’un autre côté, une voiture de teinte commune, noyée parmi ses nombreuses consœurs de couleur, a-t-elle plus de chance se différencier et donc de se vendre plus vite ? Pas sûr !

Alors, faites-vous plaisir ! Osez la couleur.

 

La couleur, c’est plus cher ?

Généralement, la peinture opaque blanche, noire, voire rouge ou même parfois jaune, est proposée de série chez les constructeurs. Pour toutes les autres (oui même le gris), il faudra passer par la case « options ».

Et là, tout est ouvert : Bleu cosmos, Brun Cappuccino, Beige Dune, Gris Hurricane, Blanc Glacier, Rouge éclat, Rouge Passion, Bleu Lune Marine, les constructeurs rivalisent d’inventivité… et finalement, les couleurs, même avec de jolis reflets, sont rarement plus chères que les tons de gris.

 

Le noir, c’est salissant…. Et pas le blanc ?

couleur de voiture

Une belle voiture, c’est d’abord une voiture propre ! Vous pouvez soit prendre un abonnement permanent dans un centre de lavage haute pression, soit choisir une couleur peu salissante.

Si le noir est en effet très salissant, contrairement à ce qui est souvent avancé le blanc ne l’est pas moins. Pensez à cette tâche de goudron sur votre joli capot immaculé.

La vérité se trouve entre les deux : le gris est visuellement la teinte la moins salissante.

 

Y a-t-il une couleur antivol ?

S’il n’y a pas de couleur véritablement antivol (ce serait pratique), choisir un ton qui sort de l’ordinaire permettrait de réduire les chances de se faire subtiliser son véhicule.

Des statistiques néerlandaises montrent par exemple que les vols concernent davantage les voitures gris argenté et bleues, très populaires là-bas. Elles sont volées 40 % plus souvent que les autres.

Logiquement, la valeur de revente semble être la bonne explication. Il est plus facile d’écouler une voiture recherchée par le plus grand nombre : blanche ou grise en France par exemple. De là à choisir délibérément une couleur qu’on déteste pour ne pas se faire voler sa voiture ?

 

Histoires de couleur de voiture

couleur de voiture

– La police arrêterait plus souvent les voitures rouges, évoquant la vitesse.

– Les véhicules de couleur noire ou sombre sont plus sujets aux accidents que les modèles clairs. L’écart frôlerait les 10%.

– Et non, les voitures arborant un cheval fougueux comme logo ne sont pas forcément rouges. A l’origine, elles étaient même plutôt jaunes, grises ou marrons. Avis aux collectionneurs !

 

Les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas…

Il semble loin le temps ou Henry Ford disait “Le client peut choisir la couleur de sa voiture, pourvu que ce soit noir” !

Alors, laissez libre cours à vos envies, vendre une voiture rouge n’est pas forcément plus difficile et une voiture grise n’est pas nécessairement plus élégante qu’une jaune.

 

A chacun sa route et à chacun sa couleur !