conduire un 2 roues en hiver

Jamais sans mon scoot’ : conduire un 2 roues en hiver

12 décembre 2018

Ce n’est certainement pas la période de prédilection pour privilégier le 2 roues… Et pourtant, nous sommes de plus en plus nombreux, en ville comme à la campagne, à opter pour le scooter comme moyen de déplacement tout au long de l’année. Et après tout pourquoi pas ? Bien équipé(e) et en respectant quelques règles de base, conduire un 2 roues en hiver reste tout à fait envisageable. Vous n’êtes d’ailleurs pas à l’abri d’y prendre du plaisir !

 

Petit guide des bonnes conduites pour l’utilisation du scooter en hiver

 

1/ Prenez soin de votre machine

L’hiver, les intempéries sont plus nombreuses et cela multiplie les risques pour vous mais aussi pour votre machine. L’entretien de votre scooter est donc primordial pendant la saison froide pour éviter les pannes, l’usure prématurée et les mauvaises surprises.

Commencez par recharger votre batterie avant l’arrivée du froid. Autant être sûr de pouvoir démarrer en toutes circonstances !

Profitez-en pour vérifier les bougies. En cas de gel vous pouvez vous munir d’un dégivrant pour serrure. C’est aussi le bon moment pour vérifier vos pneus : des pneus usés ou sous-gonflés jouent sur votre adhérence, votre confort de conduite et votre sécurité.

Enfin, n’hésitez pas à nettoyer régulièrement votre scooter, le sel déposé sur les routes pour les dégeler peut entrainer de la corrosion. La boue des routes humides peut occulter vos phares et diminuer votre visibilité.

 

 

2/ Équipez-vous pour affronter le froid

conduire un 2 roues en hiver

Le froid mais aussi la pluie sont particulièrement redoutables l’hiver en scooter. Un bon équipement vous permettra de moins subir les éléments et vous évitera de transformer chaque déplacement en épreuve.

Commencez par protéger les extrémités, mains et pieds, avec des gants chauds mais aussi imperméables. Il existe des bottes ou chaussures dédiées au scooter, moins indispensables mais très utiles en cas de froid extrême. Optez pour le casque intégral, vous protégera du froid tout en renforçant votre protection.

Un pantalon de pluie et une veste coupe-vent en plus de votre manteau sont à prévoir, vous pouvez aussi pour plus de confort vous équiper d’un tour de cou. Pour un plus grand confort de conduite vous pouvez équiper votre scooter de manchons, tablier et même d’un pare-brise pour certains modèles.

 

3/ Conduire un 2 roues en hiver : adaptez votre conduite !

Sols glissants, visibilité réduite, rafales de vent, givre… les périls ne manqueront pas. Les distances de freinage augmentent, les piétons et automobilistes vous voient moins bien. Bref, l’hiver les conditions de route changent, et il vous faut adapter votre conduite.

Méfiez vous des bandes blanches souvent très glissantes, abordez-les avec prudence et anticipez votre freinage. Veillez à accélérer progressivement, une accélération trop brusque vous fera perdre votre adhérence. Faites attention où vous mettez les roues, particulièrement le matin. Certaines portions de route, principalement celles qui sont à l’ombre, peuvent être gelées. De manière générale préférez la partie centrale de la chaussée.

Enfin, n’oubliez pas qu’en hiver la visibilité est plus faible et que piétons et automobilistes vous voient souvent au dernier moment. Ne collez pas le véhicule qui vous précède et essayez d’être visible dans son rétroviseur. Et pour être vu, il est conseillé de rouler phares allumés, même en plein jour.

De manière générale évitez les conduites nerveuses, restez décontracté et ne tentez pas l’impossible ! Restez conscient de vos limites, en cas de neige ou de verglas, laissez votre scooter au garage.

 

Pour plus de conseils pour être bien équipé(e) en deux roues, c’est par ici !