balader en moto

Balade à moto : Born to be wild… et bien équipé(e) !

27 mai 2019

Vous comptez profiter du printemps pour sortir faire une balade à moto ? Excellente idée ! Chacun sa Route laisse pour cette fois la voiture au garage pour mieux changer de monture. Motard(e)  débutant(e) ou pilote confirmé(e), voici un petit tour de chauffe et quelques conseils et liens utiles pour que vos prochaines virées se passent dans les meilleures conditions. Faites chauffer les gaz !

 

Rien ne sert d’ouvrir, il faut partir à point*

La météo est au rendez-vous pour les prochains week-ends ? Commencez par balader sur… Internet. Faites un petit détour via lebonmotard.fr ou lerepairedesmotards.com par exemple, vous découvrirez l’agenda des nombreux événements et sorties dédiés aux motards, surtout lors des beaux jours. Pas besoin de faire des kilomètres sur ces sites pour trouver de bonnes adresses pour « se poser entre potes », et profiter de quelques bons plans pour pouvoir « réparer votre bécane » en cas de besoin.

 

Vieux motard que jamais*

Vous venez de vous mettre à la moto et ne faites pas encore forcément partie d’une « bande de motards » ? Misez sur leur légendaire convivialité et rencontrez vos premiers compagnons de route en allant faire un tour sur motoservices.com. Vous y trouverez de nombreuses annonces proposant des sorties de groupe par département, vous pourrez aussi bien sûr déposer la vôtre.

Autre possibilité : vous rendre sur un site plus ciblé. Par exemple en région parisienne, le site motards-idf.fr rassemble de nombreux passionnés d’Île-De-France. Foncez ! La seule chose qui risque de vous arriver, c’est de vous faire des amis pour une future balade à moto.

 

Il faut bien que vitesses se passent*

balader en moto

Si vous projetez une sortie à deux sur une seule moto, vous savez certainement que votre monture doit être équipée d’une selle double ou encore mieux, de deux sièges, mais aussi de poignées de maintien et de repose-pieds. Bien évidemment, votre passager(gère) devra porter le même équipement que vous. Concernant les sorties en famille, la législation reste étonnement permissive voire carrément floue.

Le code de la route, Chacun sa Route et la plupart des motard(e)s vous suggèrent d’attendre au moins 12 ans pour autoriser vos petits rebelles à monter en selle. C’est logiquement l’âge où leur poids et leur taille permettent d’être mieux calés. Néanmoins, la loi vous autorise à transporter vos enfants en moto à partir de 5 ans, à condition de les installer dans un siège adapté avec ceinture, et de leur faire porter un casque intégral à sa taille. Laissez parler votre bon sens et côté équipement, discutez-en avec votre spécialiste moto.

 

Abondance de freins ne nuit pas*

Il est temps de préparer votre monture et de tout vérifier, de préférence bien avant le départ. Si les freins arrivent évidemment en tête de liste, d’autres checkpoints sont tout aussi indispensables. Pneus, suspensions, clignotants et phares doivent être irréprochables, et la chaîne doit être retendue et lubrifiée dans les règles de l’art. On check aussi son coupe-contact ! Blague préférée des motards, cette technique consister à enclencher le mode OFF du contact pour faire croire à une panne.

Il vous suffira de le remettre sur ON pour relancer la machine. Beaucoup moins drôle : l’oubli de retrait du bloque-disques. Aussi efficace que le célèbre antivol en U, il permet d’immobiliser votre moto mais peut vous compliquer franchement la vie si vous oubliez de l’enlever avant de démarrer ! En cas de souci rassurez-vous, l’esprit motard fait qu’un motard « en rade » ne reste jamais longtemps seul sur le bord de la route.

 

Je penche, donc je suis*

À l’arrêt, votre moto répond à une loi physique simple : elle est logiquement beaucoup plus lourde que vous. Affichant plus ou moins 200 kilos à la pesée, elle vous demandera adresse et délicatesse, particulièrement lorsque vous reculerez. Veillez donc à manœuvrer habilement et à bien anticiper les descentes de trottoir ou autres déformations de la route.

 

La clé à molette est mère de toutes les vis*

Même s’il vous faudra voyager léger, pensez à quelques incontournables. De préférence une bombe anti-crevaison et une bombe lubrifiante, un petit bidon d’huile, de la graisse pour chaîne, une boîte de fusibles et si possible des ampoules de rechange. Et pour ce qui est de votre look : la collection « Toutes saisons en toute sécurité » reste indémodable : casque intégral (si possible anti-buée), gants de protection, bottes étanches, pantalon de pluie à empiècements réfléchissants et blouson pouvant accueillir une protection dorsale avec coudières et épaulettes renforcées, ou encore le gilet airbag.

Conçu pour protéger le haut du corps et plus particulièrement la colonne vertébrale lors d’une chute, il est de plus en plus recommandé. Si vous êtes aussi coquet que prévoyant, optez pour un tour de cou qui vous protégera du froid et des moustiques. Enfin, voyagez connecté, pensez au kit mains libres et au GPS ! Pour vous équiper, rendez-vous chez Norauto ou dans des boutiques spécialisées, un casque ça s’essaie.

 

Honni soit qui mal y penche*

L’inconvénient majeur en moto reste le manque de rangement. Si un filet araignée peut vous dépanner dans un premier temps, vous passerez certainement très vite au top case. Rigide, étanche, sécurisé… c’est le choix le plus évident. Évitez juste de le surcharger car vous devez garder le centre de gravité de votre engin le plus bas possible. Vous pouvez aussi ajouter des sacoches latérales mais quel que soit votre choix, préservez l’équilibre en répartissant les poids. Et pour garder vos papiers, moyens de paiement et téléphone à portée de main, pensez à la sacoche de réservoir.

 

Atout moteur, tour d’honneur*

La béquille est bien graissée et ne risque pas de gêner le démarrage ? La direction est bien débloquée ? Le casque bien sanglé ? Les poches du blouson bien fermées ? Faites chauffer la bête. Mais attention ! Si vous faites chauffer sans rouler, vous chaufferez surtout le moteur et c’est aussi bruyant qu’inutile. Commencez par un petit trajet d’environ 5 km entre 5000 et 6000 tr/min. puis montez progressivement en puissance, sans à-coups. Cela vous permettra de monter vos pneus en température et d’être beaucoup plus serein. Vous êtes parés pour votre balade à moto !

 

Les titres de cet article sont des dictons motards empruntés à l’almanach du « Joe Bar Team »**. Cette bande dessinée fut créée par Christian Debarre dit Bar2, un authentique pilote de moto. Que l’on soit ou non amateur de grosses cylindrées, difficile de résister à l’humour de cette joyeuse bande de motards et motardes. Chacun sa Route vous invite à en mettre quelques albums dans votre Top Case pour vos pauses, et vous souhaite de belles virées !

**Joe Bar Team – 8 tomes – Éditions Vents d’Ouest

 

Parlez vous « motard » ? Avant de partir pour une balade à moto, découvrez les dictons de motards !