circuit de charade

A la découverte du circuit de Charade en Auvergne !

30 avril 2018

Notre territoire regorge de trésors oubliés… Aujourd’hui, focalisons-nous sur l’Auvergne, à la recherche d’un circuit ayant connu de belles heures de gloire. Redécouvrons ensemble l’histoire du circuit de Charade !

La création du circuit de Charade

Nous sommes en 1955 et Jean Autachaire, président de l’Association Sportive de l’Automobile-Club d’Auvergne, décide de créer un circuit en périphérie de Clermont-Ferrand. Un tracé est proposé, passant par les villes de Thèdes et Manson (les circuits, à cette époque, n’étaient pour la quasi-totalité que des routes publiques fermées à la circulation). Problème: les mesures de sécurité prises à la suite du terrible accident des 24h du Mans 1955 interdisent les passages en zone urbaine… Peu importe, le circuit verra bien le jour, mais avec un tracé remanié et aux dégagements sécurisés.

La première course

Et c’est le 27 juillet 1958 que le circuit de Charade accueille sa première course ! Il s’agit des Trois Heures d’Auvergne, qui deviendront par la suite un rendez-vous annuel. Pour briller en société, sachez que Innes Ireland l’emporte au volant de sa Lotus Eleven. L’année suivante, un certain Stirling Moss, qui court alors en F2, déclare que « Charade est le plus beau circuit du monde »… C’est vrai qu’il a fière allure avec ses 8 kilomètres de long, ses cinquante-deux virages et son tracé très technique, niché entre deux volcans.

La reconnaissance suprême ne tarde pas, puisque c’est Charade qui accueille le Grand Prix de France 1965 de Formule 1 ! Le championnat y reviendra d’ailleurs trois autres fois, en 1969, 1970 et 1972. Mais le circuit sera bientôt victime de son environnement : les volcans, c’est joli, mais ça limite fortement les infrastructures. De plus, les roches qui se retrouvent sur la piste peuvent représenter un gros danger. Pour preuve, Helmut Marko y perdra un œil… Bref, c’est la fin de la F1. Le Grand Prix de France Moto continuera, lui, de s’y dérouler jusqu’en 1974.

Le nouveau circuit permanent

C’est à partir de 1989 que Charade se transforme en circuit permanent. La piste est d’abord entièrement refaite, puis les installations sortent de terre jusqu’au 26 septembre 2001, date à laquelle le tout nouveau circuit est inauguré. La boucle est désormais réduite à 3.975 kilomètres et dix-huit virages, mais garde ce cachet unique, à flanc de volcan… Des compétitions y ont encore lieu, avec beaucoup de rendez-vous de classiques, mais aussi de courses de camion ! Enfin, le circuit de Charade ouvre ses portes pour des track days, pendant lesquels vous pouvez y rouler avec votre propre voiture…

Un passé riche, un tracé superbe : le « plus beau circuit du monde » mérite qu’on lui redonne ses lettre de noblesse ! Terminons sur une petite anecdote : saviez-vous qu’on y a tourné une partie du film Grand Prix ? Ce n’est peut-être alors pas un hasard que le film ait remporté trois Oscars…

 

Si les circuits vous tentent, découvrez le circuit de Reims Gueux ici !