zéro déchet

Objectif : zéro déchet sur les routes !

09 avril 2019

Des canettes, des papiers, des peaux de bananes, des mégots… Et si on se débarrassait de cette habitude qui consiste à jeter ses détritus directement par la fenêtre de sa voiture ? On passe au zéro déchet !

Parce que la route est plus belle quand on ne la prend pas pour une poubelle, Chacun sa Route fait le ménage sur les déchets.  Zoom sur des initiatives qui font avancer les choses !

 

1 Français sur 3 roule cracra !

Selon une étude Ipsos récente, un automobiliste français sur trois “reconnaît” jeter ses déchets par la fenêtre de sa voiture… Beurk !

Et rien n’y fait, campagnes de sensibilisation ou amende salée (450 euros quand même), chaque jour les incivilités s’accumulent comme les papiers gras sur les bas-côtés.

zéro déchet

Faites comme chez vous !

En France, nous sommes 82 % à estimer que les déchets sauvages modifient le paysage (et pas en bien évidemment). Nous sommes même 90 % à assurer trier nos déchets à la maison. Alors, pourquoi, une fois derrière le volant, un tiers d’entre nous oublie toutes ses bonnes résolutions domestiques ?

83 % expliquent ne pas avoir trouvé de poubelles à proximité (ou alors elles étaient pleines) ; 40 % avouent ne pas vouloir garder leurs restes pour les jeter plus tard…

Le résultat ? En 2017, ce sont 9 000 tonnes de déchets qui ont été collectées sur l’ensemble du réseau autoroutier : soit une tonne par kilomètre… Et on ne parle que des autoroutes !

 

Notre top 5 des poubelles

En tête des ordures les plus jetées de sa voiture : les restes organiques, comme les trognons, les peaux ou les noyaux de fruits (23 %… ok, on peut penser que cela fera le bonheur de nos amis les animaux). Puis, viennent les mégots et les chewing-gum (18 %), et enfin les papiers, mouchoirs et emballages divers (5 %). Quel palmarès !

Si une peau de banane met 10 mois à se dégrader dans la nature, n’oublions pas qu’une boîte de conserve c’est 50 ans. De même, une canette en aluminium met 100 ans, et un sac plastique… 450 ans !

 

Une pollution qui fait un tabac

Pour rappel, d’après une étude américaine, un seul mégot suffit à contaminer 1000 litres d’eau ! Et que nous dit la responsable du développement durable de Vinci Autoroutes : « Sur une section d’autoroute entre Aix-en-Provence et Marseille, nous avons comptabilisé jusqu’à 200 mégots par kilomètre et par jour ». Instructif non ? Sachant qu’en plus la plupart des incendies de forêt sont dus à des cigarettes abandonnées, jeter sa cigarette sur le bord de la route, c’est franchement n’importe quoi !

 

Zéro déchet : 3 pistes pour revenir dans le vert

zéro déchet

– On suit les (bons) panneaux : De nombreux départements disent stop aux déchets au bord des routes. Des panneaux incitent donc les automobilistes à ne plus jeter leurs détritus. Rappeler, encore et encore, c’est bien… mais on peut faire mieux.

– On s’équipe ! Les sachets plastiques aujourd’hui sont obligatoirement réutilisables : c’est pratique et en plus écolo. On peut embarquer une mini poubelle de voiture, ou réutiliser une boîte plastique qui nous permet d’emmener nos sandwiches par exemple.

– On s’inspire des initiatives qui marchent. Lola et Hervé, deux éco-militants ont, pendant plus de deux mois, parcouru mille kilomètres d’Aix-en-Provence à Paris, ramassant tout ce qu’ils pouvaient sur leur passage. Leur butin ? 800 kilos de mégots, canettes, bouteilles vides, emballages plastique, pièces de voitures… Un trésor dont ils se seraient bien passés.

Dans de nombreuses régions, des bénévoles s’arment de gants, de sacs-poubelles ainsi que de courage pour s’attaquer aux abords des routes lors de vastes opérations nettoyage. Merci à eux !

Et partout dans le monde, les “Cleanup days” se multiplient. Le 15 septembre 2018, dans 156 pays, 17 millions de citoyens se sont même lancés ensemble dans une journée mondiale de ramassage des déchets sauvages. Ça fait du bien !

 

Autres belles idées : l’opération « 1 piece of rubbish », ou 1 déchet par jour. Elle appelle les citoyens à ramasser un déchet par jour, et à partager ensuite un selfie sur les réseaux sociaux. Ou encore le “Plogging”, venu d’Europe du Nord et qui consiste à courir tout en ramassant des déchets (à découvrir sur Instagram “Just in run” et avec l’appli “Run Eco Team. À vos sneakers !

 

Avec ou sans enfants, on change de comportement !

zéro déchet

Il est prouvé qu’en présence de petits, nous adoptons un comportement plus responsable. Nous ramassons plus volontiers les restes, nous trions les déchets sur les aires de repos et nous jetons (un peu) moins par la fenêtre… Alors, on pense aux nouvelles générations, même quand on est seuls : arrêter de jeter, ça en jette !

On s’y met maintenant ? Pour que la route soit plus belle !

 

Vous vous engagez ? Norauto aussi !

La Fondation Norauto contribue à protéger l’environnement des bords de route, en soutenant des projets comme la lutte contre les pollutions (déchets, pesticides…), la protection de la biodiversité, l’utilisation des modes de déplacement doux (piétons, cyclistes) … Protéger la nature c’est aussi un engagement.