Nürburgring

Une brève histoire du Nürburgring

30 avril 2018

C’est peut-être le circuit le plus connu au monde, où les constructeurs les plus prestigieux rivalisent pour tenter d’accrocher un chrono qui fera parler de lui. Mais connaissez-vous vraiment le Nürburgring ?

 

L’histoire du Nürburgring

Commençons par le commencement: où est ce circuit? Si vous avez quelques bases d’allemand, vous allez répondre: à Nürburg, ce qui est totalement correct; Nürburgring signifiant littéralement « l’anneau de Nürburg ». Nous partons donc en Allemagne, pas très loin de la frontière commune avec la Belgique et le Luxembourg, à 500 km de Paris et 360 km de Lille.

C’est dans les années 20 que l’Allemagne décide de se doter d’un circuit permanent. Les concepteurs voient large avec la création d’une boucle de 28.265 km, divisibles en deux boucles. Ces deux boucles sont la  Südschleife, longue de 7.747 km, et la fameuse Nordschleife de 22.810 km. Au total, le circuit contient 172 virages, des montées à 16 % et des descentes à 11 %… De quoi le définir comme le circuit le plus exigeant au monde. Son surnom sera rapidement trouvé : l’Enfer Vert, en référence à la forêt de l’Eifel que le circuit traverse. Le Nürburgring est inauguré le 18 juin 1927 et devient un circuit de référence pour toutes les catégories qui y courent.

 

Et ensuite ?

Après la Seconde Guerre mondiale, le circuit continue de briller sur la scène internationale notamment grâce à la Formule 1. Cela aura toute fois une fin : incapable de répondre aux normes de sécurité en vigueur, le circuit doit renoncer à cette compétition en 1977. L’année précédente, Niki Lauda frôla la mort de peu lorsque sa Ferrari s’embrasa après une sortie de route. En réponse, les organisateurs décident de construire un circuit moderne et dédié au sport automobile sur ce qui était la Südschleife. Il ouvrira en 1984 et accueille encore actuellement le DTM, le Grand Prix d’Allemagne de Formule 1 (en alternance avec Hockenheim) et les 1 000 km du Nürburgring.

Et la Nordschleife ? Les 24h du Nürburgring emprunte le circuit dans sa totalité et passe donc par les dangereux virages de la boucle Nord. Le reste de l’année, les constructeurs y ont accès pour leurs essais. Ceux-ci voient en ce circuit tortueux le terrain de rêve pour peaufiner les réglages des futurs modèles. Notons enfin, mais vous le savez déjà sûrement, que le circuit est ouvert à tous quand l’agenda le permet ! Le tour vous coûtera donc 25 € la semaine et 30 € le week-end. Se faire plaisir avec sa propre voiture en toute légalité, c’est pas tous les jours qu’on peut le faire !

Et voilà ! Le Nürburgring n’a plus de secrets pour vous. N’hésitez pas à nous dire si d’autres grands circuits vous intéressent, on en parlera avec plaisir…

 

Pour rester dans le thème des circuits automobiles, découvrez le circuit de Charade ici !