road trip gourmand

Road trip gourmand : le Tour de France… des bons petits plats !

17 juillet 2019

La période estivale, bien souvent synonyme de vacances, est le moment idéal pour prendre du bon temps, visiter le patrimoine national et sortir de l’ordinaire ! Et l’un des plus jolis patrimoines qu’abrite notre beau pays est sa gastronomie ! En France, bon temps et évasion riment aussi avec cuisine et bons petits plats !

« Chacun Sa Route » vous embarque pour un road trip gourmand et inédit confectionné à partir de différentes spécialités régionales.

Découvrez notre sélection qui, du nord au sud, vous fera découvrir la France comme vous ne l’avez sans doute jamais vue… ou goûtée !

 

1ère étape du road trip gourmand : Les « croquettes aux crevettes » du nord de la France

Les moules frites attendront septembre et la braderie de Lille, c’est une autre spécialité que nous sommes venus chercher dans les Hauts-de-France. …voire la Belgique, puisque ce plat typique, largement adopté et proposé par les restaurants nordistes, est originaire d’Ostende, port et station balnéaire toute proche de Dunkerque.

La croquette de crevettes, cuite en friture avec des crevettes grises à la sauce béchamel puis panée, est un incontournable de la région. Les spécialistes aiment à l’ouvrir dans le sens de la longueur pour la faire refroidir et la réveiller à l’aide de quelques gouttes de citron… Une entrée en matière qui ne manque pas de saveurs !

Où la manger ? Dans à peu près tous les restaurants de la région et notamment ceux de la très belle côte d’’Opale !

Envie de les cuisiner vous-même ? Par ici la recette !

 

Empruntons maintenant l’ A26 pour rejoindre Reims, 280 km plus loin en direction du Sud Est, pour continuer notre périple culinaire…

 

Etape 2 : Le Marché du Boulingrin et le Jambon de Reims

road trip gourmand

Une fois arrivé à Reims, rendez-vous dans le quartier du Boulingrin et son célèbre marché couvert qui date des années 20. Là, au cœur de la cité champenoise, vous avez rendez-vous avec tout ce que la gastronomie locale offre de meilleur : restaurants, chocolatiers, fromagers et surtout bouchers et charcutiers qui vous feront déguster le peu connu Jambon de Reims… Une étape à ne pas manquer pour votre road trip gourmand !

Sans doute moins célèbre que son homologue bayonnais, il n’en mérite pas moins le détour. Sa recette, en partie secrète, remonte au XIXème siècle. Préparé à base d’épaule de porc ou de palette, le jambon de Reims est cuit au bouillon aromatisé au thym et à la sauge, assaisonné et enfin recouvert de chapelure. Délicieux en salade, il se coupe aussi en cube pour l’apéritif, accompagné de moutarde …de Reims, autre délice local exclusivité de la maison Charbonneaux-brabant.

Envie d’en savoir plus sur la gastronomie champenoise ? Rendez-vous sur Reims-tourisme.com !

 

De Reims, nous avons 3 petites heures pour s’ouvrir à nouveau l’appétit et parcourir les 350 kilomètres qui nous séparent de Strasbourg via l’A4.

 

Etape 3 : Comment dit-on « tarte brûlée » en alsacien ?

Strasbourg et l’Alsace regorgent de spécialités gastronomiques : choucroutes, baeckeoffe, palette ou kassler, Munster … Cette cuisine populaire, qui a su évoluer avec le temps, se déguste en toute convivialité dans les célèbres « winstubs » (littéralement « pièce chaude où on boit du vin »), tavernes alsaciennes traditionnelles. C’est d’ailleurs l’endroit idéal pour se faire servir une bonne flammekueche ! La flammekueche, tarte flambée en alsacien, est une fine pâte recouverte de crème fraiche épaisse, sur laquelle on place oignons en rondelles et lardons. Traditionnellement elle est servie à discrétion, jusque satiété ! Avis aux gourmands !

Pour savourer d’avance les mets alsaciens, c’est juste ici.

 

Vous voilà prêts à aborder les 430 km qui vont nous permettre de rejoindre Annecy, le bon air de la Haute-Savoie, son lac et ses et ses bonnes tables !

 

Etape 4 : Nous irons manger chez la dame de Haute Savoie !

Tartiflette, raclette ou fondue, en Haute Savoie, les recettes à base de fromages tiennent le haut du pavé. Mais ces spécialités, inspirées de la cuisine suisse, ne se sont imposées que tardivement sur les tables savoyardes. Pour un plat véritablement traditionnel, attardons-nous plutôt sur les « Diots ». Ce sont des saucisses savoyardes typiques fabriquées avec de l’épaule de porc et du lard. Il en existe plusieurs sortes : natures, fumés, au beaufort ou aux choux… Les Diots se cuisinent au vin blanc avec de petits oignons et s’accompagnent le plus souvent de crozets, pâtes locales typiques.

Et puisque les Diots s’apprécient également sèches, vous pouvez donc facilement en emmener avec vous jusque la prochaine étape !

Pour en savoir plus sur la gastronomie des Pays de Savoie, c’est par là !

 

D’Annecy, 5 heures de route nous attendent via l’A7 puis l’A8 pour rejoindre Nice et les bords de la Méditerranée… et la route, ça creuse !

 

Etape 5 : Les pieds dans l’eau de la baie des anges

Nice est depuis longtemps prisée pour sa douceur de vivre et son délicieux climat. Voilà un cadre parfait pour notre prochaine collation. Inspirée de la Méditerranée et de l’Italie toute proche, la gastronomie niçoise est colorée, inventive et savoureuse.  Notre choix se portera sur la célébrissime Pissaladière, dont l’origine remonte jusqu’aux romains ! En effet, cette tarte aux oignons est garnie de « pissalat ». Kézaco ? Un mélange de sardines et d’anchois, qui rappelle le garum romain déjà apprécié à l’époque de Jules César ! Garnie d’olives et de filet d’anchois, elle s’apprécie accompagnée d’un bon vin blanc …A consommer bien sûr avec modération, surtout si vous poursuivez votre périple !

D’autres spécialités niçoises à découvrir par ici 

 

Empruntons l’A8 pour repartir vers l’Ouest et atteindre la dernière étape de notre road trip gourmand : Aix-en Provence, 175km plus loin.

 

Etape 6 : Une douceur royale et provençale pour terminer

Terminons ce périple par une note sucrée ancestrale, dans la douce ville d’Aix-En-Provence. C’est en effet dans cette historique cité provençale, longtemps rivale de Marseille, qu’est né le Calisson. Sa recette, qui remonte au XVème siècle, est composée d’amandes finement broyées avec des melons et des écorces d’oranges confits. Fruit d’une longue préparation, le Calisson se présente sous la forme d’un petit losange très reconnaissable qui est devenu un véritable ambassadeur de la Provence dans le monde entier.

N’hésitez pas à aller découvrir l’histoire du Calisson d’Aix

 

Bien évidemment la France regorge de dizaines d’autres spécialités sucrées ou salées, à dénicher dans toutes les régions que vous traverserez. Nous espérons que ce périple gourmand vous aura mis l’eau à la bouche et donné l’envie d’ajouter quelques étapes goûtues à vos prochaines vacances !

Et si les Calissons ou les Croquettes de crevettes ne vous inspirent pas, n’hésitez donc pas à proposer vos propres coups de cœur sur la Page Facebook Norauto !

 

Bonne route lors de votre Road trip gourmand, et bon appétit !