filtres à particules

Le filtre à particules : à quoi sert-il ? Faut-il le changer ?

21 octobre 2017

Il y a tellement de filtre dans un véhicule qu’on ne se souvient pas forcément de chacun d’eux… C’est donc le moment de faire un rappel sur le filtre à particules !

A quoi sert un filtre à particule ? Faut-il le changer ? On vous dit tout dans cet article.

 

Qu’est ce qu’un filtre à particules ?

Un filtre à particules (connu sous l’acronyme FAP) est un filtre qui est indispensable dans votre véhicule. Son rôle est de filtrer les particules fines qui polluent l’air et qui, à terme, peuvent être mauvaises pour l’homme. Ces particules viennent notamment de la combustion des gazs.  On estime qu’il filtre 95 à 99% des particules.

Le fonctionnement du filtre se déroule en deux phases.

Phase 1 : l’élimination des particules

Situé juste après le catalyseur, le filtre à particule se remplit progressivement des suies produites par le moteur. Au fil des kilomètres, le filtre à particules se remplit, ceci a tendance à nuire au bon fonctionnement du moteur : une régénération (brulage des suies) du dispositif devient alors indispensable après plusieurs centaines de kilomètres, en fonction des trajets effectués.

Phase 2 : la régénération

La régénération, qu’est ce que c’est ? Et bien elle consiste en un « ramonage » du filtre. Cela permet ainsi d’éviter qu’il ne soit trop encrassé et qu’il ne fasse plus sa mission.

Deux types de régénération de filtre à particule existent :

– La régénération passive : le filtre à particules est conçu pour se décrasser automatiquement par combustion des suies. Lorsque le moteur chauffe, la ligne d’échappement monte significativement en température et cela suffit à brûler naturellement les particules présentes dans le filtre. Cela se produit dans certaines conditions, par exemple lors d’un trajet sur autoroute.

– La régénération active :  à partir d’un certain niveau d’encrassement, des capteurs situés aux bornes du filtre détectent que ce dernier est en train de se colmater. Le moteur va alors se charger de faire monter en température les gaz d’échappement par un système de post-injection de carburant. Le filtre régénéré repart donc pour une phase de collecte allant de 300 à 1000 km.

Sur certains modèles, notamment Peugeot et Citroën, c’est un additif appelé Cérine contenu dans un réservoir indépendant qui est mélangé dans le carburant du véhicule. Cet additif a un effet catalytique et améliore la régénération. La remise à niveau de cet additif doit se faire lors des révisions en fonction des préconisation du constructeur.

filtre à particules

Faut-il changer le filtre à particules ?

La réponse est oui. Même s’il peut avoir une durée de vie importante, il doit être changé dès qu’il est trop encrassé et que la régénération ne s’effectue plus correctement.

Pour savoir quand le changer, renseignez-vous sur les préconisations constructeurs, ainsi que sur le type de filtre à particules dont vous disposez.