Les règles à respecter pour voyager en toute sécurité avec une caravane, une remorque ou un coffre de toit

06 mars 2020

Très pratiques au moment des vacances, les remorques et coffres de toit permettent de transporter toutes vos affaires de manière sécurisée. À l’arrivée, les caravanes se transforment même en hébergement pour toute la famille. Voyager avec un véhicule qui tracte ou porte ce type d’équipement est très simple et ne présente aucun risque majeur… À condition de respecter quelques règles, certaines édictées par le Code de la route, et d’autres par le simple bon sens. Chacun sa route vous propose de faire le point sur les normes en vigueur et les bonnes habitudes à prendre !

Les obligations légales

Pour les caravanes et les remorques

Avant toute chose, il est nécessaire de bien comprendre la notion de poids d’une caravane ou d’une remorque. Il y a trois dénominations différentes :

  • Le poids à vide (PV), qui désigne le poids net du véhicule sans chargement
  • Le poids total autorisé en charge (PTAC), composé du PV, de la charge utile et du poids maximal du chauffeur et de ses passagers
  • Le poids total roulant autorisé (PTRA), c’est-à-dire le poids maximal autorisé pour un ensemble de véhicules (le tractant et les tractés)

En ce qui concerne les caravanes et les remorques, c’est le PTAC qui nous intéresse. S’il est inférieur à 500 kg, vous n’avez rien de spécial à prévoir. Le permis B est suffisant, l’assurance de votre voiture couvre aussi la remorque ou la caravane et vous n’avez pas besoin de demander une immatriculation spécifique.

Dans le cas où le PTAC se situe entre 500 et 750 kg, les formalités concernent uniquement l’immatriculation du véhicule. Il vous faudra en effet demander un certificat d’immatriculation spécifique, mais vous pourrez rouler avec votre permis B et l’assurance de votre voiture.

Le cas se complique si le PTAC de la remorque ou de la caravane excède les 750 kg. On doit alors s’intéresser au poids total roulant autorisé. Si ce dernier s’élève à 3,5 tonnes ou moins, vous pouvez utiliser votre permis habituel, s’il est supérieur à ce chiffre, vous devez être titulaire du permis B96. Quel que soit le cas, vous aurez aussi besoin d’une assurance spécifique et d’un certificat d’immatriculation pour la remorque ou la caravane.

NB : Pour les questions d’assurance, relisez bien votre contrat et contactez votre agence avant de partir en vacances. Il n’y a qu’eux qui puissent vous confirmer que vous êtes correctement assuré !

Le cas particulier des coffres de toit

De par leur position sur le véhicule, les coffres de toit répondent à des obligations différentes. Il leur est interdit :

  • De mesurer plus de 2,55 mètres de large
  • De dépasser l’avant du véhicule
  • De dépasser l’arrière du véhicule de plus de 3 mètres
  • D’excéder le poids total autorisé en charge (PTAC) du véhicule

Si vous optez pour un coffre de toit homologué vendu dans le commerce, vous ne devriez pas à avoir de souci : les marques tiennent compte des exigences légales et ne proposent que des modèles qui y répondent. Ces chiffres sont surtout importants si vous prévoyez d’acheter votre accessoire à l’étranger ou de le construire vous-même.

L’équipement du véhicule

Pour que le trajet des vacances dans un véhicule attelé à une remorque ou à une caravane se passe bien, il y a quelques ajustements à prévoir :

  • L’éclairage : prévoyez des phares blancs (pour l’avant), orange (pour les côtés) et rouges (pour l’arrière) afin de voir correctement et d’être vu des autres usagers.
  • La vision : il n’y a pas de règles officielles, mais vous devez vous assurer une bonne visibilité en ajoutant des rétroviseurs extérieurs à droite ou du côté conducteur. Prévoyez un petit test avant la date du départ pour vérifier qu’il n’y a aucun angle mort.
  • Le freinage : les recommandations à suivre dépendent, une nouvelle fois, du PTAC du véhicule. Au-dessus de 750 kg, une remorque ou une caravane doit disposer d’un frein de parcage et d’un frein de route. Vous pouvez remplacer le système de sécurité par une attache secondaire en câble ou en chaîne si le poids total n’excède pas 1 500 kg.

NB : la plupart de ces équipements sont fournis à l’achat d’une caravane ou d’une remorque, vous n’aurez donc pas besoin de les acheter.

Dans le cas des coffres de toit, votre véhicule doit être muni de barres de toit, qui serviront de fixation à la malle.

Quelques conseils pour une route plus sûre

Notre premier conseil tient simplement du bon sens : vérifiez bien le chargement de votre véhicule et les systèmes de fixation avant de partir. Utilisez des courroies, des tendeurs et d’autres types d’attaches en bon état, et changez-les dès que vous constatez des signes d’usure ou des marques de cisaillement.

Respectez les consignes des fabricants et les règles sur le poids de chargement. Un véhicule trop lourd risque d’être entrainé plus facilement en cas de coup de vent ou de freinage d’urgence. Assurez votre sécurité et celle des autres usagers de la route en tenant compte du poids de charge maximum de votre véhicule.

Conduisez prudemment ! Le comportement de votre voiture chargée peut être légèrement différent de l’habitude, notamment en ce qui concerne les temps de freinage et l’accélération.

Le poids total autorisé en charge et le poids à vide de votre véhicule sont indiqués dans le livret utilisateur qui vous a été remis à l’achat. Vous pouvez aussi contacter votre vendeur pour obtenir ces informations.

Enfin, n’hésitez pas à contacter votre assurance si vous avez la moindre question. Ils pourront vous orienter vers un contrat qui convient à vos habitudes de vacances et vous offrir une couverture adaptée.

 

Road-trip en caravane sur les routes de France, séjour au ski ou déménagement : vos prochains voyages avec un chargement se passeront « comme sur des roulettes » grâce à ces quelques conseils !