changements automobiles

Changements automobiles : ce qui est prévu pour 2018

02 janvier 2018

De nombreux changements automobiles entrent en vigueur avec cette nouvelle année, et quelques-uns concernent nos trajets quotidiens.

Chacun sa route vous propose un tour d’horizon de ces nouveautés !

 

Vers des automobiles plus propres

On commence par une mauvaise nouvelle pour l’automobiliste avec l’augmentation des prix à la pompe. 7,6 centimes par litre pour le gazole et 3,84 centimes pour l’essence, le gouvernement voulant aligner le prix du diesel sur celui de l’essence d’ici à 2020. L’occasion peut-être pour l’automobiliste de réfléchir à un changement de véhicule (électrique peut-être ?) ou à une modification de ses modes de déplacement.

Dans cette volonté d’adopter une conduite plus propre, le gouvernement annonce aussi une prime entre 1 000 et 2 000 euros pour les automobilistes. Elle concerne ceux qui vendent leur vieille voiture (avant 1997 pour les modèles essence, 2001 ou 2006 pour les diesel) pour en acheter une récente. Cette prime baptisée « prime à la conversion » montera à 2 500 euros pour l’achat d’un modèle électrique ! L’objectif affiché est de sortir 100 000 véhicules polluants du parc en 2018.

Enfin, dernier acte contre la pollution des villes : les entreprises de plus de 100 collaborateurs devront proposer un « plan de mobilité » pour leurs salariés afin de favoriser les modes de déplacement doux, comme le vélo.

 

Changements automobiles : gare au Stationnement !

Bientôt fini le temps du collègue qui racontait qu’il valait mieux risquer une amende de temps en temps que de payer son stationnement ! Désormais, les communes sont libres de fixer le montant du forfait post-stationnement. Auparavant, l’automobiliste devait s’acquitter d’une amende de 17 €, qu’il soit sur les Champs-Elysées ou en périphérie de Montcuq !

Point commun de toutes les municipalités (ou presque toutes) : l’augmentation bien sûr de la note pour l’automobiliste récalcitrant. Certaines communes ont par ailleurs décidé de faire appel à des sociétés privées pour gérer cette verbalisation. Nul doute que ces dernières auront à cœur de réussir leur mission et de chasser les indisciplinés !

 

Un contrôle technique plus strict

Autre changement en 2018 et pas des moindres, les contrôles techniques des véhicules seront renforcés. Principal changement : l’apparition d’une nouvelle catégorie de défauts, les défaillances dites critiques, c’est-à-dire celles présentant un danger pour la sécurité. Dans le cas de présence d’une de ces défaillances, la réparation devra être faites le jour même. Sinon, le conducteur s’expose à une immobilisation, ce qui ne sera pas sans causer des problèmes d’organisation. L’avenir et la pratique nous en diront plus.

On vous épargne enfin la sempiternelle hausse des péages et le développement des radars routiers, toujours plus nombreux et toujours plus puissants….. mais aussi tous les autres changements et nouveautés qui ne manqueront pas de jalonner cette nouvelle année. Encore meilleurs vœux à tous ceux qui prennent la route !

 

En parlant de contrôle technique… Retrouvez les changements attendu pour le contrôle technique 2019 ici !